Réouverture des restaurants : un QR Code à la table des discussions

L’Union des métiers et des industries de l’Hôtellerie poursuit ses négociations avec le gouvernement pour que ses adhérents puissent rouvrir… rapidement et dans les meilleures conditions. Le gouvernement envisage, pour ce faire, l’instauration d’un QR Code. L’UMIH Côte-d’Or a tenu à sensibiliser les professionnels à ce nouveau dispositif numérique qui ne manquera pas d’alimenter les discussions.

Nous ne sommes pas devins et ne savons pas lire dans le marc de café mais il se murmure, dans lunivers de lhôtellerie-restauration, que les établissements pourraient rouvrir à la mi-avril. Enfin les restaurants. Pour les bars-discothèques, il semblerait quils aient à patienter jusquau mois de juinEu égard à la crise que traversent lensemble de ces professionnels contre lesquels la Covid-19 a la dent dure , Dijon lHebdo, qui leur avait manifesté sa solidarité dès le premier confinement en lançant lopération « Sauvons nos restos ! », espère que les pythies (sanitaires) ne se trompent pas.

Par le biais de la lettre rédigée par la secrétaire générale Isabelle Grandin, lUnion des métiers et des industries de lHôtellerie de la Côte-dOr (UMIH) a communiqué cette rumeur persistante à lensemble de ses 600 adhérents quelle na de cesse de soutenir dans cette période difficilement digeste. Non sans rappeler, dans le même temps, que « lUMIH nationale travaillait avec le gouvernement pour que le protocole de réouverture soit le même que celui arrêté au mois de septembre 2020 ». Histoire que les professionnels naient pas, à nouveau, à investir, ce que beaucoup dentre eux seraient, au demeurant, incapables de réaliser après 4 nouveaux mois de fermeture. C'était, en effet, le 29 octobre dernier que les bars et les restaurants étaient contraints de fermer le rideau.

Le monde d’après

« Les contraintes ne pourront pas aller au-delà… » a précisé, dans le même temps, lUMIHsi ce nest « un dispositif de QR Code instauré dans tous les lieux recevant du public ».

« Comme le masque ne pourra être en permanence gardé (lorsque lon mange ou que lon boit), ce QR Code sera une application supplémentaire à celle existante de Tous Anti Covid à télécharger, unique pour chacun. Le client scannera ce code avant de rentrer et il sera prévenu sil a côtoyé une personne positive, par le biais dune notification », a détaillé lUMIH, qui na pas manqué de souligner : « Lavantage de cet outil qui devrait être généralisé pour dautres lieux, tels les salles de sport, les musées, etc., est de pouvoir appréhender, gérer les risques, favoriser la réouverture et briser la chaîne en cas de contamination ». Ce dispositif de traçage devrait être expérimenté dans différents endroitsmais lUMIH a, dores et déjà, sensibilisé ses adhérents : « Lavenir, pour retrouver un semblant de vie normale, devrait être ce QR Code et il sera nécessaire de sy préparer ! » Celui-ci pourrait remplacer à terme le « carnet de contacts » qui avait vu le jour à lautomne dernier mais qui ne simplifiait pas la tache des restaurateurs.

Le 3 mars dernier, ce QR Code est venu sur la table des discussions lors de la réunion interministérielle organisée à lElysée destinée à préparer les conditions de réouverture des lieux publics actuellement fermés. Avec le Pass sanitaire, celui-ci fut lune des deux pistes évoquées pour envisager lemonde daprès. Un monde où nous pourrons à nouveau aller voir un verre, déjeuner et dîner ! Et déguster un café sans plonger le regard dans le marc

Camille Gablo