Coup de coeur : La Saint-Valentin ne manque pas de croquant…

 

Aujourd'hui, 60 % des couples français veillent année après année à honorer comme il se doit ce jour dédié à l'amour. Cette année, il vous faudra réserver un  mercredi. Une date moyennement pratique pour ceux qui ambitionnent un week-end romantique dans des destinations dépaysantes. Selon un sondage réalisé pour la Saint-Valentin, la grande majorité des femmes reçoivent des fleurs ou du chocolat mais préféreraient un bijou... Dans tous les cas messieurs, évitez le pot de Nutella... Voici pourquoi.

En terme de marketing, ça rentre dans la rubrique très tendance des « Immanquables ».C’est dire si l’affaire semblait juteuse et prometteuse : le pot de 780 grammes de Nutella à moins de 5 euros dans les Intermarchés de plusieurs régions. Youpi ! Super ! Bien mieux qu’un pot de miel pour vous attirer les mouches et les Erinyes, ces déesses infernales que sont les consommateurs et consommatrices de l’an de grâce 2018…

Figurez-vous que ce qui aurait dû être la douceur du jour s’est transformé en pugilat hommes/femmes. Cherchez le talon d’Achille de notre société qui, faute de combattre pour des idées, se fait la guerre pour un trophée à base de douceurs, tels que le cacao, les noisettes et du lait ?La promotion a en effet tourné à la foire d’empoigne. Ainsi à Ostricourt (Nord), la gendarmerie est intervenue après des coups échangés entre clients, tous addicts à la pâte la plus vendue au monde. Selon des témoignages sur les réseaux sociaux, le même genre de scène s’est reproduit à Roubaix... Et dire que le fabricant italien Ferrero s’est parallèlement rendu célèbre par ses Rochers qui jalonnent le chemin qui mène aux « réceptions de l'ambassadeur, réputées pour le bon goût du maître de maison »…

Mais Ferrero, c’est aussi … « Mon Chéri », que la marque présente comme « une explosion de saveurs pour des sensations intenses ». Pas question cependant, pour les Insoumises de faire la grève de Lysistrata et de remplacer les Jules par des « Mon Chéri », à la veille de la Saint Valentin. Car, une bouchée  ne remplacera jamais un joli baiser sur la bouche. Faites l’amour pas la guerre ! Et rien ne vaut la Saint-Valentin pour raviver les braises de la passion, pour franchir le seuil conjugal avec un bouquet fleurs à la main, ou avec un restaurant à la clef, voire une invitation au voyage. Mieux que Ferrero, son « Nutella », ses « Rochers », ses « Mon Chéri », la Saint-Valentin a son croquant. Et ses douceurs qui, intra muros,  valent toutes les odyssées du monde et tous les palais de Dame Tartine. Avouez que la guerre en dentelles, les fameux cinquante-cinq grammes de nylon chantés par Nougaro ont un autre mordant qu’un combat de poules et de coqs pour un Nutella qui vous épaissie la taille et vous engraisse les rouages de la raison.

Marie France Poirier