Savoir-faire 100% Côte-d’Or : Une marque… en or !

La baguette élaborée à partir de la recette de l’Union des boulangers-pâtissiers de Côte-d’Or fut la première à bénéficier de la marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or ». C’était fin 2019 et, depuis, pas moins de 70 producteurs et artisans locaux peuvent revendiquer ce label synonyme de qualité. Cette marque créée par le Conseil Départemental est ainsi à déguster sans modération...

 

Le Département veut faire de la marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or » une recette gagnante. Gagnante pour les producteurs mais aussi gagnante pour les consommateurs... Et n’en déplaise au grand économiste américain, Chris Anderson, pour qui « la marque n’est pas ce que vous en dites mais ce que Google en dit », nous préférons nous faire l’écho de votre ressenti pour apprécier sa qualité. Et les échos sont plus que flatteurs... Ils étaient mêmes laudateurs avant même que le confinement ne vienne plébisciter les circuits courts.

Demandez aux acheteurs de la baguette « 100% Côte-d’Or » qui se pressent à la boulangerie Pimousse à Dijon – la première à bénéficier de cette marque. Ou aux jeunes collégiens qui dégustent les œufs bio (avec de la mayonnaise, s’il vous plaît, véritables stars incontournables des cantines) prove- nant de l’exploitation bio de Gaëlle Picard à Noidan, au nom délicieusement ambigu « Oeufs, vous & moi ». Ou encore aux in- conditionnels des yaourts Adelle élaborés par la Ferme du Mont Lassois, à Etrochey, où la famille Payot, toutes générations confondues, excelle dans les produits laitiers... Et, lorsque les contraintes sanitaires seront derrière nous (le plus rapidement possible espérons-le), n’hésitez pas à aller découvrir le premier menu « 100% Côte-d’Or » mis en musique par le chef Jean-Alain Poitevin au piano du restaurant l’Armançon à Chailly. Le concept De la Ferme à l’Assiette développé par le Conseil Départemental vous mettra, c’est certain, l’eau à la bouche !

Réduction de lempreinte carbone

Nous pourrions multiplier les exemples mais cette marque montre à quel point le bonheur est dans le pré côte-d’orien. Ga- rantissant une provenance locale et une vé- ritable traçabilité pour les consommateurs – et, de facto, un souci de la préservation de l’environnement avec une réduction de l’empreinte carbone –, elle est également synonyme d’une plus grande visibilité pour les producteurs.
Son obtention est validée par un comité d’agrément réunissant le Département ainsi que la Chambre d’agriculture, les chambres consulaires (Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat) et l’UMIH Côte-d’Or (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie). Et le cahier des charges est pointu... ce qui la crédibilise encore un peu plus.

Cette innovation, en phase totalement avec les nouvelles attentes de la société, est inscrite dans le vaste menu des actions de l’accord-cadre signé par le Département et la Chambre d’agriculture engageant, rappelons-le, pas moins de 15,5 M€ sur la période 2020-2025. Un accord-cadre qui a pour objectif de soutenir les filières locales dont le présent et l’avenir passent par le développement de la vente la plus directe possible

Appellation Bourgogne Côte-d’Or

Cette marque vient s’additionner à d’autres dispositifs : citons ainsi le récent site inter- net vertueux lui aussi jveuxdulocal21.fr ou encore la plateforme d’achat Agrilocal qui a permis de lever nombre de freins afin, par exemple, de rapprocher les cantines des col- lèges des producteurs locaux. Rappelons, à cette occasion, que le Département a fait le choix de fixer le tarif de ces repas à seulement 2 € pour toutes les familles côte-d’oriennes. Et ce, afin de rendre la qualité accessible à tous.
La marque s’inscrit également dans le même sillon que l’appellation Bourgogne Côte- d’Or, dont le premier millésime, autorisé par l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité), date de 2017. Le Département a, au demeurant, fait l’acquisition en 2019 d’une soixantaine d’ares de vignes à Pommard afin de porter haut et fort les couleurs de cette appellation...

Depuis sa genèse lors de la Ferme Côte- d’Or à la dernière Foire internationale et gastronomique ayant pu se dérouler à Dijon, ce « Savoir-faire 100% Côte-d’Or » a été attribué à 70 producteurs et artisans côte-d’oriens. Car l’univers du bien-manger n’est pas le seul à pouvoir bénéficier de ce label. Il en va de même pour celles et ceux qui travaillent le bois, le métal ou tout autre matériau avec maestria...

Des hommes et des femmes qui, à l’instar des producteurs, font vivre les territoires. De la baguette en forme de C, retenue comme emblème de la marque – la Côte- d’Or n’est-elle pas régulièrement présentée comme une « petite France ! » – à Gaston l’Escargot, tout de métal vêtu réalisé par la serrurerie Bégin à Is-sur-Tille, célèbre de par le monde, les ambassadeurs du département peuvent ainsi prendre diverses formes. Ils sont soit croquants soit craquants. C’est ce que vous garantit cette marque en or ! Pour la Côte-d’Or, nous direz-vous, c’est un pléonasme...