Dominique Grimpret passe à la vitesse supérieure

Faire que les bouchons sur la Lino à hauteur du rond-point d’Ahuy soient définitivement dans le rétroviseur… Telle est l’une des priorités du maire, Dominique Grimpret, qui a décidé d’accélérer la pression sur la préfecture.

Faisons confiance au maire d’Ahuy, Dominique Grimpret, pour que les solutions qu’il préconise afin de résoudre le point noir qu’est devenu le rond-point sur son territoire communal, ne se fassent pas autant attendre que la Lino elle même, qualifiée durant 30 ans de véritable Arlésienne… Car ce premier magistrat, vice-président de Dijon métropole, n’a de cesse de se mobiliser pour que stoppe le cauchemar que vivent nombre d’automobilistes, matin et soir, lorsqu’ils s’approchent de ce lieu. Et ce, dans les deux sens… Si bien que nombre d’entre eux tentent dorénavant même de l’éviter, d’autres voies alentours étant ainsi souvent surchargées… Sachez que ce giratoire enregistre, chaque jour, en moyenne, près de 35 000 véhicules dans le sens Toison d’Or – Ahuy, et pratiquement 30 000 dans l'autre sens, dont 7 % de trafic camions. Ces calculs datent, évidemment, d’avant l’acte 2 du confinement…

Afin d’éviter ces engorgements, le premier magistrat a balisé le chemin : « Ce que j’ai proposé est simple. Ce sont deux aménagements. On ne touche pas au rond-point mais on crée une sortie et une entrée avant dans le sens Toison d'Or – Ahuy. Les terrains, sur le territoire de la commune d'Ahuy, sont déjà propriété de l'Etat. J'ai sollicité ses représentants qui m'ont assuré que les plans étaient prêts et qu'il ne restait plus qu'à engager les travaux qui, selon les dires des spécialistes, ne devraient pas dépasser 1,5 million d’euros ». N’ayant plus de nouvelles, depuis quelques mois, de l’Etat sur ce dossier structurant pour sa commune mais pas seulement, Dominique Grimpret vient d’informer le préfet « de la création prochaine d'une association ayant pour finalité de faire pression sur ses services en charge de la Lino ». Tout en rappelant au premier représentant de l’Etat en Côte-d’Or et en Bourgogne Franche-Comté : « Nous souhaitons la suppression du rond-point situé sur la commune et qui pose d'importants problèmes de circulation. Pour cela, plusieurs hypothèses sont à l'étude mais la décision semble se faire attendre. L'hypothèse de la création d'un échangeur coté Ahuy semble crédible et efficace pour résoudre ce manque de fluidité du trafic routier ». 

L’association « Q 37 » regroupant les chefs d’entreprise et les commerçants de la zone Ahuy – Fontaine-lès-Dijon, a, elle aussi, de son côté tenté d’accélérer les choses… Le maire et les professionnels du secteur attendent dorénavant le drapeau à damiers de l’Etat !