Les Chiffres N°102

 

20

Du 3 au 18 mars 2018, Dijon vivra au rythme du 20ème Printemps des poètes. Pendant 15 jours, l’association la Voix des Mots et la ville de Dijon, avec leurs partenaires, proposeront d’habiter poétiquement la Ville et le Monde. Cette manifestation nationale qui se déroule également au Québec, a pour vocation de sensibiliser un large public à la poésie sous toutes ses formes. Chaque année, plus de 12 000 manifestations et autres festivités ont lieu à l’approche du Printemps dans le cadre de cette manifestation qui a reçu, en 2016, le prix Goncourt de la poésie pour l’ensemble de son action.

Cette 20ème édition mettra en lumière un thème fort et universel : l’Ardeur. Plus qu’un intitulé, l’Ardeur est le souffle même de la poésie. Les synonymes de ce terme explicitent un sentiment connu de tous : l'allant, la passion, la vigueur, la fougue, l'emportement…

 

2

Les deux mâles tigres de Sibérie nés en septembre 2016 à la Citadelle de Besançon sont partis pour la Suède. Ayant atteint l’âge dit « de dispersion », les deux jeunes ont quitté leurs parents et leur sœur pour continuer à participer au programme de sauvegarde de leur espèce en danger. C'est Jo Cook, vétérinaire en charge de la conservation des félins dans la région de l’Amour en Russie, qui a recommandé le transfert des deux jeunes mâles de la Citadelle vers le parc de Kolmården en Suède. Même si Saïan et Baïkal n’ont pas encore atteint leur maturité sexuelle (qu’ils acquerront dans 4 ans environ), ils seront accueillis par deux femelles dans l’espace « Tiger World » dans l’espoir qu’ils puissent à terme former deux couples.

 

0

Envie de vous initier à l’Upcycling ? Dans le cadre du projet « Zéro déchet, Zéro gaspillage », Dijon métropole, en partenariat avec l’association La Recyclade, vous propose de participer gratuitement à des ateliers. Récup’, transformation, créativité et convivialité sont les maîtres mots de ces rendez-vous bricolage qui seront dédiés à la transformation de palettes de bois, au relooking de petits mobiliers et objets grâce à la technique de pose de feuilles de transfert, à la création à partir d’un vieux jean d’un sac original, à la confection de déco en carton dentelle et aux astuces de réparation de petits appareils électroménagers.

La vocation de ces ateliers, réservés aux adultes, est de donner une seconde vie à des matériaux ou à des objets dont on n’a plus l’utilité et de stimuler l’esprit créatif des participants. Retrouvez les dates des 5 séances proposées aux habitants de Dijon métropole entre le 28 février et le 16 mai 2018 ainsi que le descriptif complet de ces animations sur : www.trionsnosdechets-dijon.fr.

60

Le prochain 60’ pour démystifier organisé par le MEDEF 21 aura lieu le mardi 13 mars 2018 de 8 h 30 à 9 h 30 à la Maison des Entreprises à Dijon sur le thème : « Solitude et stress du dirigeant » :

  • Éléments de connaissance sur le monde du travail et ses impacts positifs et négatifs sur la santé et la qualité de vie au travail pour comprendre les phénomènes d’isolement et de stress.
  • Outil d’analyse des situations vécues pour une prise de recul sur son engagement/responsabilité.
  • La dynamique Qualité de vie au travail au service de l’équation « innovation-performance-bien-être au travail ».

Ce 60’ pour démystifier sera animé par Céline Chatelier, du Groupe AESIO.

Renseignements et inscription au 03 80 77 85 00

 

45

SUEZ, en charge des 1 100 km de réseaux d’eau et d’assainissement de Dijon métropole, a lancé depuis le 19 février et pour environ 10 semaines la 2e phase de l’opération de nettoyage sur l’ensemble des quartiers Bourroches, Valendons et Port du Canal. Après une première phase de travaux fin janvier, cette nouvelle étape permettra d’éliminer des 45 km de canalisations le fer et le manganèse à l’origine des épisodes de coloration d’eau qui ont touché les habitants du périmètre.
Pour cette 2e phase de travaux, deux solutions ont été retenues : le « ice-pigging » pour son efficacité et sa douceur sur les canalisations les plus structurantes. Et les purges dirigées sur le reste du réseau, afin de minimiser l’impact des travaux pour les habitants sur le temps long des travaux, car contrairement aux deux autres, cette technique ne nécessite pas une fermeture complète du réseau.