La cuisine provençale : un avant goût de l’été

Dany a pris de vitesse les coureurs cyclistes qui vont bientôt prendre le départ de la Grande Boucle. On retrouve notre chroniqueuse et blogueuse culinaire à l'arrivée d'une nouvelle publication, la cinquième, La cuisine de Provence aux éditions Gisserot. Pour elle, le Tour de France des régions se poursuit à la plus grande satisfaction de son public de supporters et amateurs du bon goût.

« Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d´abricots?
Voici l´estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L´accent qui se promène et qui n´en finit pas »...

On a tous dans l'oreille, surtout pour les plus anciens qui nous lisent, ce refrain de la chanson de Gilbert Bécaud Les marchés de Provence. C'est précisément cette ambiance que l'on retrouve dans le dernier livre de Dany, La cuisine de Provence, qui a tout le parfum de la garrigue où poussent le romarin, le thym, la farigoule et la lavande.

« La Provence évoque en chacun d'entre nous le chant des cigales, les bords de la Méditerranée, l'accent chantant de Marseille immortalisé dans les films de Pagnol... et la cuisine généreuse et saine, riche en légumes et pauvre en matières grasses saturées se rapprochant du régime méditerranéen tant vanté par les diététiciens » explique Dany. Il est vrai que parmi les visages divers et charmants de la cuisine française, l'un des plus exquisement souriants est incontestablement celui de la Provence dont les plats repose sur les trois fondements que sont l'huile d'olive, l'ail et les herbes. Trois substances sacrées depuis la plus haute antiquité des civilisations méditerranéennes.

A la lecture de ce cinquième ouvrage publié par les éditions Gisserot, on serait tenté de dire qu'il y a trois Provence dans la Provence. Celle des pêcheurs, la côte. Celle des maraîchers, la plaine. Celle des bergers, la montagne. Mais il ne faut pas oublier non plus celle des gardians, la Camargue si profondément originale dans son insularité continentale, entre les deux bras du Rhône et la mer des origines. Triangle sacré sur l'autel de Mithra, le dieu taureau, le dieu au souffle puissant dont le mistral transporte le rugissement.

Parcourir ce livre, découvrir toutes ses recettes... C'est déjà se sentir en vacances à l'ombre d'un olivier, un verre de petit rosé bien frais à la main.

Pierre Solainjeu

La Cuisine provençale

Dany Mignotte

Editions Gisserot

5 €