Talant : Bilan et perspectives pour 2024

Les responsables municipaux de Talant dressent le bilan de l’année écoulée et dévoilent leurs perspectives pour 2024. Une ville résolument tournée vers l’avenir, soucieuse du bien-être de ses habitants et de l’épanouissement de toutes les générations.

« Déployer l’offre de service sur l’ensemble du territoire »

« Nous sommes animés par ce souci de lutter contre les inégalités, l’exclusion, la précarité, le non recours aux droits… C’est pourquoi j’ai souhaité une meilleure visibilité de tout ce qu’on propose à Talant et une égalité de traitement quelque soit le lieu de résidence des Talantais et quelque soit leur origine sociale et leur âge. Trouver une équité par rapport à tous les quartiers. Dans cet esprit, l’arrivée de France Services dans les locaux du Relais nous a particulièrement aidés. Pour nous, en 2023, cela a vraiment été un plus. Plus de 800 rendez-vous auront été honorés avant la fin de l’année pour des demandes qui relèvent de besoins réels du quotidien.

Le soutien qu’on apporte est encore plus large qu’on pourrait l’imaginer. Soutien informatique, par exemple, et pas seulement pour les aînés. Réussite scolaire et aide scolaire pour soutenir la fonction parentale qui en a bien besoin. Prévention et éducation à la santé au travers de toutes nos actions. Sans oublier, car c’est d’actualité, la lutte contre la propagation du moustique tigre… et des punaises de lit.

Pour les seniors, nous sommes la 2e commune de France à participer au dispositif ECLAT pour mieux communiquer avec les aînés. Nous leur proposerons un travail sur l’équilibre dans un cadre particulier.

Nous travaillons avec le dispositif EMAS pour soutenir les personnes en difficulté psychique. Des personnes qui pourraient malmener l’harmonie de leur lieu de résidence ».

Sylvie Castella

Première adjointe, déléguée aux ainés, au lien social et à la solidarité

 

« Nos écoles sont sous haute protection »

« Que ce soit en 2023, que ce soit pour 2024 et les années qui suivront, notre objectif est simple : valoriser le patrimoine, l’histoire et le cadre de vie, créer et améliorer les équipements au service des Talantais pour que le service soit encore plus efficace dans un souci constant d’améliorer le quotidien de nos administrés. C’est notre feuille de route depuis notre élection et on s’y tient scrupuleusement.

Pour cette année, j’aimerais mettre en avant la poursuite de la vidéo-protection et le plan particulier de mise en sûreté qui a doté chaque école de plusieurs dispositifs d’alerte d’urgence et pour tout type d’urgence. Les écoles sont ainsi en liaison directe avec la police municipale par la simple pression d’un petit bouton qui géolocalise le risque. Si beaucoup de communes ont choisi la version minimaliste, nous avons choisi la version la plus aboutie qui assure à la fois l’alerte et la transmission des informations.

Nous avons achevé cette année le clos d’enceinte de nos vignes autour du parc de la fontaine aux fées. Cela confirme notre bel attachement à la tradition viticole de Talant.

Il faut également souligner l’important chantier à l’école Marie-Curie, dans le bourg, qui vise à agrandir la cantine, et la transformer en self-service, qui accueille également les élèves de la maternelle Jean-Macé ».

Cyril Gaucher

Adjoint délégué aux travaux, à l’aménagement du territoire et au numérique

 

« Talant résolument sportive »

« En 2023, nous avons eu deux grosses manifestations municipales. D’abord le trail urbain de Talant qui proposait, le premier dimanche de juillet, sa deuxième édition. Ce fut un véritable succès avec 300 participants, soit 100 de plus que l’année dernière. Puis, dernièrement, nous avons organisé la soirée des sports qui est sorti des chemins battus. Pas de cortège de récompenses et de coupes pour mettre en avant les performances de chaque club mais un moment privilégié sur le thème du handisport. Chaque association sportive de la commune est venue avec 5 à 6 représentants pour participer à des épreuves handisport comme le cécifoot, le goalball, le rugby fauteuil… Ce fut un gros succès qui permit d’aborder la question du handicap d’une façon ludique.

Pour 2024, année des Jeux olympiques, Talant sera résolument une ville sportive. Nous mettons la dernière touche au programme : ce sera des activités à destination de tous les Talantais, jeunes et moins jeunes, sportifs et moins sportifs. Le top départ sera donné au vœux du maire en janvier et nous proposerons une déclinaison durant toute l’année.

Ensuite, la bonne nouvelle, c’est que la vie sportive associative à Talant se porte bien. Nous avons 17 clubs qui accueillent environ 1 500 adhérents dont 50 % de Talantais ».

Aurélie Roux-Jarlaud

Adjointe déléguée au sport

 

« La transition écologique, c’est l’affaire de tous »

« En 2023, nous avons effectué de gros changements au niveau du cimetière. Non seulement en termes de végétalisation mais aussi en terme de signalétique. Nous sommes passés d’un décor très minéral à un espace résolument plus vert. La transition écologique est un domaine transversal au sein de la commune et touche donc d’autres délégations. Je prendrai, par exemple, l’impact de la crise énergétique qui a entrainé des hausses de coûts qui ont accéléré une réflexion plus profonde avec le maire et mes collègues adjoints.

Depuis le début du mandat, nous avons beaucoup investi sur les mobilités douces qu’on retrouvera en 2024 notamment dans le programme lié à l’environnement Jeux olympiques. L’idée force, c’est d’encourager les Talantais à réfléchir à un autre mode de transport que la voiture. Ce sera un axe fort de notre politique.

Sur la partie affaires générales, je mettrais volontiers en avant les difficultés de recrutement sur les postes que nous proposons ».

Nicolas Marin

Adjoint délégué à la transition écologique et aux affaires générales

 

« 917 000 € pour nos groupes scolaires : un record ! »

« Nous avons pour habitude à Talant de dire que la Direction Scolarité, Enfance et Jeunesse est la « direction du quotidien », celle qui est le plus souvent au contact des habitants et plus particulièrement des parents et de leurs enfants. Cette année 2023 a été marquée par la montée en puissance du service dans l’ensemble des secteurs d’interventions : nous avons investi plus de 917 000 € pour l’entretien et la rénovation de nos groupes scolaires en 2023 (un record), nous poursuivons le passage en self des restaurants scolaires (après l’école Triolet en 2022, le groupe scolaire Macé/Curie sera le second à pouvoir en profiter dès septembre 2024).

Je veux également souligner la reconduction pour la troisième année consécutive de la semaine de l’enfance qui permet chaque année de mobiliser la communauté éducative et renforcer le lien enfants, familles et professionnels.

Côté perspective, nous regardons forcément vers le futur Pôle de l’Enfance à l’Espace Mennetrier qui sortira de terre en 2026 (début des travaux en 2024). Ce nouveau lieu ressource permettra d’augmenter nos capacités d’accueil pour la petite enfance (passage de 28 à 56 berceaux) et d’accueillir sur un même site le centre de loisirs de la commune. Je n’oublie pas non plus le futur Centre d’Education Conductive (CEC), en lien avec l’association « Un Avenir pour Chloé », qui aura également ses locaux au sein de ce pôle. Nous sommes véritablement dans une démarche de projet et d’équipement global et inclusif ». 

Catherine Renosi

Adjointe déléguée à l’éducation, l’enfance et la jeunesse

 

« Des propositions en direction des ados »

« 2023 aura marqué le lancement de l’aire de jeux inclusifs. La première pierre, si l’on peut dire, est posée. L’inauguration se fera dans le courant du premier trimestre 2024. Je rappelle que c’était un de nos engagements de campagne.

2023 aura marqué également l’autonomie des conseils de citoyens au travers d’une page qui leur est dédiée sur le site internet de la ville pour communiquer en direct sur l’ensemble de leurs activités. Au niveau de la citoyenneté, j’aimerais que le conseil des jeunes trouve la place qui doit être la sienne. C’est à dire une force de propositions en direction des ados. Je reconnais que c’est une tranche d’âge qui n’est pas forcément la plus facile à mobiliser. Mais le fait que le club Jeunes soit désormais dans ma délégation devrait faciliter ce souhait. Dans tous les cas, cela donne encore plus de cohérence à notre politique en faveur de la jeunesse.

Le conseil des enfants, lui, marche bien grâce au soutien des parents qui voient bien l’intérêt d’une telle structure ».

Sébastien Perney

Adjoint délégué à la démocratie locale, la participation citoyenne et l’inclusivité

 

« Une belle émotion »

« Plutôt que de mettre en avant un événement parmi toutes les nombreuses actions qui ont été menées, je préfère utiliser un mot en forme de résumé : ce sera émotion. Emotion ressentie devant les sourires et les rires d’enfants dans les spectacles qui leur étaient dédiés à l’Ecrin. Chaque année, nous engageons 5 spectacles gratuits tout public.

J’apprécie tout particulièrement le travail en profondeur avec les artistes locaux porteurs de projets pour le territoires. Une proposition sur le handicap en est, par exemple, sortie, mobilisant des personnes d’univers différents, du monde de l’entreprise, du sport, de la culture

En termes d’investissements, nous souhaitons, dans le cadre du projet Cap Ouest, réorganiser tout l’espace Brassens -la petite salle de spectacles, la galerie et la médiathèque- et en faire un véritable lieu de vie, de programmations et d’échanges artistiques et culturels.

Côté spectacles, nous en proposerons 10 à 12 par an à Gabin, une quarantaine à l’Ecrin. La Galerie accueillera 4 à 5 expos. C’est bien sûr sans compter les associations et les structures qui louent nos espaces.

Nous ferons évoluer le concept de la Grande Fête en juin en l’étoffant en mode festival.

Le parcours d’éducation artistique et culturel comptera pas moins de 40 offres pour les écoles et le collège ». 2024 sera aussi de développer notre partenariat culturel avec la ville québécoise de Mascouche ».

Laurent Arnaud

Adjoint délégué à la culture et au patrimoine