Pierre Guez : « On mange quoi demain ? »

Anticiper l’alimentation de demain mais aussi participer à sa co-construction, voici le menu proposé à la Foire par Vitagora, le pôle de compétitivité favorisant le développement et linnovation des entreprises de l’agroalimentaire. Explications de son emblématique président, Pierre Guez, qui a effectué ses premiers pas à la Foire… il y a 50 ans.

La Foire Internationale et Gastronomique de Dijon, Pierre Guez, connaît. Et c’est un doux euphémisme… Les premiers souvenirs de celui qui a créé, développé et dirigé la célèbre coopérative Dijon Céréales remontent à 1974. Cependant ce n’est pas l’histoire qui l’intéresse mais l’avenir. Et plus précisément celui de l’alimentation saine et durable, pour lequel le pôle de compétitivité Vitagora qu’il préside se mobilise au quotidien. Celui à qui l’on doit, entre autres, l’expression « de la fourche à la fourchette » se félicite du « retour de Vitagora après 5 ans d’absence afin de reconquérir la Foire » : « Avec notre présence, nous souhaitons nous adresser aux consommateurs. Sur notre espace d’animations, dans le cadre du programme dactions « Quatre Heures », nous les convions à venir s’exprimer et participer à la réflexion sur les actions à mener pour lalimentation de demain ».

Et Pierre Guez de se projeter un peu plus : « Un futur pour lequel nous privilégions la consommation de légumineuses, que ce soit pour l’alimentation et l’environnement. Et ce, sachant que la région, au niveau agricole, doit se reconvertir afin de s’adapter au changement climatique. Il est en effet plus difficile aujourd’hui de produire du blé et du colza qu’il y a 20 ans alors que les légumineuses, à l’image de la luzerne, des pois ou de la féverole, sont prometteuses. Ils découvriront que nous privilégions des solutions innovantes, comme le upcycling, afin de réduire le gaspillage alimentaire qui représente une part importante du mieux consommer de demain.

Mais ils pourront aussi se projeter dans un scénario de lalimentation du futur à l'aide de casques de réalité virtuelle et faire part de leurs impressions. Nous nous inscrivons pleinement, avec cette participation synonyme de sensibilisation des consommateurs, dans le projet « alimentation durable 2030 » de la métropole dijonnaise : ProDij. Et cette présentation à la Foire se poursuivra à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin ».

Mais d’ici là, Pierre Guez donne rendez-vous aux Dijonnais et à tous les habitants de Bourgogne Franche-Comté au palais des Expositions, où Vitagora organise aussi, avec la FoodTech®, un concours* de start-up innovantes dans lalimentation intitulé « On mange quoi demain ? » Une première !

Camille Gablo

 

* du 3 au 5 novembre sur le nouvel espace « Expérience Foire », Hall 2.

 

Trophée Gustave

Autre première durant cette Foire 2023, le Trophée Gustave, un concours national d’innovation grand public porté par le réseau Foires de France UNIMEV. Grâce à celui-ci, vous pourrez partir à la rencontre des Gustave daujourdhui, autrement dit les héritiers du célèbre ingénieur Gustave Eiffel, icône française de linnovation né à Dijon en 1832 et décédé il y a tout juste 100 ans. Du 10 au 12 novembre, vous pourrez découvrir ce que les entrepreneurs de Bourgogne Franche-Comté vous mijotent afin de faciliter votre quotidien. Et vous aurez la possibilité d’élire un lauréat « coup de cœur », en parallèle du jury dexperts qui sélectionnera le Gustave promis à la grande finale nationale ! Rendez-vous également sur le nouvel espace « Expérience Foire… »