Lettre à Armande Béjart

Bonjour M’man

J’espère que tu vas bien fort. En cette année commémorative de la naissance de Jean-Baptiste, j'ai enfin une bonne nouvelle à t'annoncer : notre Molière n'est pas mort et dans une Comédie bien française, nombre de personnages incarnent l'œuvre de papa. Je suis en isolement dans ma chambre de bonne et je me gave de télévision : un vrai régal avec des intrigues, des rebondissements et des figures éternelles !

J'en veux pour preuve la kyrielle de Diafoirus au chevet de leur propre portefeuille qui nous disent, tant le temps presse, ce qu'ils ne savent pas à longueur d'Aviscène De l’ultracrépidarianisme, paraît-il ! Le bon docteur Six-messes, joue le Médecin malgré lui comme ex interne de France2. Le bon docteur Jean-François Défraîchi, président du conseil scientifique Covid-19, a pratiquement atteint le taux de saturation des plateaux télés avec 8858 occurrences ces derniers temps, jusqu’à détrôner Didier Raoult, un Amour médecin, et Jean-Paul Hamon, plus connu que Benoît. On retrouve aussi les toubibs suivants nominés pour les Molière : Philippe Amouyel, Martin Blachier, le Médecin volant, Enrique Casalino, Eric Caumes, Anne-Claude Crémieux, William Dab, Philippe Gilbert Deray, Annane Djillali, Alain Ducardonnet, Antoine Flahault, Arnaud Fontanet, Philippe Juvin, feu Axel Kahn, Gérald Kierzek, Karine Lacombe, la Femme savante, Bruno Lina, Damien Mascret, le Fâcheux, Patrick Pelloux, Christian Perronne, Gilles Pialoux, etc. Notons que tous ces figurants sont généralistes, urgentistes, infectiologues, immunologues, épidémilogistes ou sexologues, car la prod ne se sent pas le droit de présenter des infirmiers ou des aides-soignants. Je serais curieux de savoir combien d’heures/poste en hôpital public représente le temps passé à faire le joli con au petit écran devant des téléspectateurs… plus que patients et, pour le coup, Malades imaginaires. Et tu verras qu’un jour ils finiront par nous dire de porter le masque sur le cul !

J'en veux pour preuve la kyrielle de Tartuffe au chevet de leur propre maroquin qui nous disent qu'ils nous aiment pour être couronnés à la cérémonie susmentionnée. La Valérie est ressortie de sa cave pour nous montrer sa face Karcher. Le E-Mail-enchon se balade en hologramme olfactice pour nous faire comprendre qu'il a le don d'ambiguïté. La Marinette, la grande sœur de Zemourad, fait des pieds et des mains pour nous faire croire qu'elle n'est pas une fille à papa. Yvan le terrible porte la voix de son maître en bon toutou qui fait sa crotte à l’Elysée. Sœur Anne et Kiki la Toby, adorables en Précieuse ridicules, se tirent des bourres pour lécher le miel du bel Arnaud., regrettant cependant qu’il se retire. Manu le magnifique se voit déjà en haut de l'affiche dans un costard de grand Mamamouchi. Yannick Jousseau et Sandrine Radot se cachent dans les coulisses, car le vert porte malheur sur scène. Pour la frime, l’Illustre Théâtre balade encore le cadet Roussel et le Dupont-Teigneux dans ses malles.

Ton petit Louis te laisse là et si ça peut te consoler, sache que les Tartuffe sont tous d’accord sur un point : Élysée-moi, Élysée-moi !

Alceste