Cryomedic Center : L’ours Pompon n’a qu’à bien se tenir !

Cryomedic Center sera partenaire de l’Université de Bourgogne pour son Raid le 7 mai prochain, une compétition sportive qui mobilise chaque année de plus en plus d’adeptes. Cette information justifie à elle seule que nous placions les projecteurs sur ce centre dijonnais. Mais une découverte essentielle nous pousse à vous entraîner vers le grand froid. Une découverte qui réchauffera tous ceux qui ont subi le Covid et ses dommages collatéraux…

L’ours blanc, qui trône dans ce centre, pourrait, qui sait, devenir aussi célèbre que celui de François Pompon situé à seulement quelques pas, au parc Darcy plus précisément ! Et, pour cause, l’ensemble des personnes souffrant d’anosmie (l’un des termes barbares entrés désormais dans le langage commun, signifiant la perte de l’odorat), devraient se familiariser avec ce mammifère. Et elles pourraient être nombreuses puisque pas moins de 70% des personnes frappées par le Covid subissent ce dommage collatéral… Le Centre de cryothérapie corps entier, le premier centre tri-chambres à avoir vu le jour dans la capitale régionale (place Auguste-Dubois plus précisément), pourrait être LA solution, selon une récente étude menée par l’Université de Reims. Comme nombre de découvertes, celle-ci est intervenue presque par hasard, des patients ayant remarqué fortuitement le retour de leur odorat après quelques séances de cryothérapie, autrement dit après avoir été exposées à un froid extrême.
Une étude a été lancée (après le centre drômois où les résultats furent positifs pour 28 des 30 personnes testées, celle-ci est étendue à l’échelle nationale) et nous n’en sommes pour l’instant qu’aux hypothèses mais les effets analgésiques et anti-inflammatoires semblent agir sur ce mal… du moment (en espérant qu’il ne devienne pas l’un des maux de ce siècle). Avec le professionnalisme qui la caractérise, Frédérique Moiroux, responsable de Cryomedic Center qui comprend une installation tri-chambres afin de descendre par paliers à -110 °, explique : « Cette étude n’en est qu’à ses débuts et nous devrons attendre pour être certains que la cryothérapie représente un véritable exhausteur d’odorat. Mais une chose est sûre : elle agit sur les mécanismes inflammatoires du corps et permet de réveiller nombre de choses qui étaient endormies dans notre corps. A l’issue des séances, on sort avec une sensation de bien-être inégalable, puisque cela libère un pic d’endorphine. En ce qui concerne les Covid longs, et afin de lutter contre la fatigue, elle peut être d’une efficacité redoutable ».
Les grands sportifs, à l’instar de Teddy Riner mais aussi de tous les champions de l’INSEP, en savent quelque chose. Dans la Cité des Ducs, les handballeuses et les membres de section Basket Fauteuil de la JDA sont devenus des inconditionnels. Le corps médical la préconise pour nombre de pathologies : migraines, troubles du sommeil, rhumatisme inflammatoire, capsulite, fibromyalgie, sclérose en plaque, maladie de Crohn… Et la liste est loin d’être exhaustive. Car ce Centre a une particularité : afin de travailler sur les zones douloureuses, c’est une véritable cryothérapie dynamique (en mouvement) que pratiquent Frédérique Moiroux et sa collaboratrice Aliciane. Titulaire d’un master II APA (Activité Physique Adaptée), celle-ci ira même plus loin dès le printemps en dispensant des cours d’APA pour les personnes atteintes de maladie chronique, de handicap, ou simplement pour commencer ou reprendre le sport à un rythme personnalisé.

Et parmi les nouveautés – celles-ci sont disponibles dès maintenant – sachez que ce Centre, réellement pas comme les autres, propose également la cryolipolyse afin d’éliminer les bourrelets graisseux disgracieux ainsi que la pressothérapie, une méthode de drainage indiquée pour soulager les jambes lourdes, diminuer la rétention d’eau mais aussi affiner la silhouette. Car, une chose est sûre, en matière de bien-être, les effets de la cryothérapie ne sont plus à prouver. Pour le corps, mais pas seulement, puisqu’elle lutte efficacement contre la dépression et l’anxiété. Des troubles, qui, dans cette période covidienne, n’ont jamais été aussi fréquents. Comme la perte de l’odorat. Quand l’on vous disait que l’ours Pompon n’a qu’à bien se tenir…

Camille Gablo

Cryomedic Center

11 place Auguste-Dubois, 21 000 Dijon

03.45.62.06.75.

www.cryomedic.fr

Facebook : Cryomédic Center DIJON