Attentisme … Hésitation … Je vous maudis !

« Depuis quelques mois, je constate un « ras le bol général» et « beaucoup de doutes » alors que notre pays va un peu mieux.

Depuis quelques mois, j’entends dire « je n’arrive pas à recruter » alors que notre taux de chômage n’a jamais été aussi élevé.

Depuis quelques mois, s’installe un vent de contestations et de colère alors que la situation mériterait plus de compréhension et un effort de tous.

Ma conviction est que l’on ne pourra pas réussir cette équation impossible du « travailler moins pour gagner plus », que l’on ne pourra pas non plus réussir sans effort, sans implication, sans solidarité et sans sueur et enfin que l’on ne pourra pas changer les choses si nous ne changeons pas nous même !

 Car attention, à force de contester, de tirer sur la corde, elle va finir par casser et chacun regrettera « avant ».

Le monde dans lequel nous vivons s’accélère et oblige au changement de comportement et à l’action. Chaque grande région du monde veut sa croissance et notre Europe se divise et s’affaiblit.

Certes nous faisons moins bien que l’Allemagne mais beaucoup mieux que bien d’autres pays.

Sachons apprécier ce que nous avons et ce que nous risquons quelque soit notre statut dans la société.

Et surtout, posons-nous les vraies questions : 

- Combien d’heures passons nous par mois pour aider notre pays et ceux qui sont dans le besoin ?

- Que proposons nous, que faisons-nous, chacun à notre niveau, pour aider au redressement de la France et de nos régions ?

- Quel avenir , quel pays voulons nous pour nos enfants ?

Emmanuel Macron , notre Président ne pourra pas tout réussir seul !

En seulement 18 mois, il nous a redonné fierté et envie. Il a changé l’image de la France.

Il transforme notre pays pour notre bien, celui de nos enfants et ce malgré des vents contraires inattendus ! Et fait courageusement ce que personne n’a osé faire avant lui !

Alors stoppons cette valse de critiques, d’attentisme et d’hésitation. Car c’est bien cette hésitation à recruter, à investir, à consommer (mieux), à s’engager... qui paralyse notre pays.

C’est bien notre comportement actuel qui empêche notre pays de sortir de l’ornière.

Ce n’est pas « en bavant » sur nos élus et sur ceux qui prennent des risques que nous allons réussir les transformations nécessaires pour le bien et l’épanouissement de nos familles et de nos amis.

Je ne puis donc conclure ce billet d’humeur sans vous faire partager cette citation qui m’anime chaque matin : On attend pas l’avenir comme attend un train, l’ avenir on le prépare et on le fait ».

Jean-Philippe Girard

PDG d'Eurogerm

Ancien président nationale de l'ANIA (Association nationale des industries alimentaires)