Spécial Salon de l’Habitat : La fédération du Bâtiment fait son retour au salon

Dijon l'Hebdo : Quel regard portez-vous sur l'année écoulée ?
Frédéric Demongeot :
« Après 8 années de crise, l’activité globale 2017 a progressé de 4,7%, principalement portée par le logement neuf. Quant au marché de l’amélioration-entretien, qui représente plus de la moitié du chiffre d’affaires des entreprises, il sort enfin de l’ornière avec une croissance de 1.4%. Le redressement de l’activité irrigue progressivement le territoire français, certes toutes les zones n’affichent pas la même vigueur mais la Bourgogne apparaît en haut du tableau, notamment pour le logement neuf. »

DLH : Etes-vous optimiste pour 2018 ?
F. D :
« En 2018, le bâtiment connaîtra une nouvelle hausse de son activité, mais à hauteur de 2,4 % en volume, soit un rythme de progression divisé par deux. Ce tassement de la croissance s’explique en grande partie par les dispositions de la loi de finances pour 2018 qui transforment profondément l’environnement institutionnel du secteur, et notamment pour ce qui concerne l’entretien-amélioration, le rognage du CITE. En effet, depuis 1er janvier 2018, les changements de volets isolants, de portes d’entrée et de chaudière au fioul à haute performance énergétique ne sont plus éligibles au CITE. Le remplacement du simple vitrage et les chaudières à très haute performance énergétique bénéficieront encore du dispositif, mais à un taux de 15% et seulement jusqu’au 30 juin 2018 ».

DLH : L'emploi reste évidemment au cœur de vos préoccupations...
F. D :
« De 2007 à 2016, plus de 150 000 emplois ont été perdus du fait d’une baisse d’activité de -21% sur la période. La simple croissance de + 4,7% en 2017 a permis la création de près de 20 000 emplois. La tendance affichée pour 2018 permettra de poursuivre la création d’emploi, et sur notre département, ce sont plus de 500 emplois dans le bâtiment qui sont à pourvoir, pour permettre à nos entreprises de profiter de la reprise. Ainsi, en lien avec Pôle Emploi et tous les acteurs de l’emploi en Côte d’Or, nous organisons un job-dating dans le cadre de l’opération déployée sur toute la région Bourgogne-Franche-Comté le 2 Mars et appelée « Les Rendez-vous de l’Emploi du Bâtiment ». Une quinzaine d’entreprises seront présentes pour rencontrer les personnes en recherche d’emploi et/ou d’évolution, ainsi que les organismes de formation de Côte d’Or en capacité de proposer les formations pour adapter les compétences aux besoins des entreprises ».

DLH : Et 2018 marque votre retour au salon de l'Habitat...

F. D : « Effectivement, la FFB Côte d’Or, première organisation représentative de toutes les entreprises de bâtiment, sera de retour sur le Salon de l’Habitat, en partenariat avec SMA et Pro-BTP.

Être représentative c’est rassembler les entreprises de toutes tailles, de tous corps d’état avec en partage, la passion de construire. Rassembler suppose de mettre l’accent sur ce qui unit plutôt que sur ce qui divise, et c’est dans cet esprit que nous avons développé BATISSONS EQUITABLE.

L’un des piliers de Bâtissons Equitable, c’est Bâtissons Ensemble ; aussi conscients de l’importance du Salon de l’Habitat et forts du souhait de porter cette valeur qu’est Bâtissons Ensemble, notre participation de cette année préfigure notre engagement pour le Salon de l’Habitat 2019 de réunir autour de nous, nos adhérents dans la diversité de métiers qu’ils représentent. »