Votre Argent N°102 – Fonds Euro et Performance : est-ce encore possible ?

 

Depuis quelques années, la baisse des taux des supports en euro était annoncée. Les performances de 2017 sont là pour le constater. Les taux ne sont vraiment plus attractifs.

Certes, le taux est garanti.. Certes, la disponibilité existe... mais le rendement n’est plus là. La performance moyenne pour 2017 est de 1,5 %.

La cause en est connue. En grande majorité, les placements des fonds euros sont investis en obligations d’État et d’entreprises.

L’obligation de référence de l’État français (OAT 10 ans) était au plus bas à 0,2% pendant l’été 2016. Depuis, elle a remonté mais elle se situe aujourd‘hui autour de 1%.

Une remontée significative en début 2018 s’est opérée avec les craintes de retour de l’inflation notamment aux Etats Unis mais les Banques Centrales veillent à « dompter » les hausses de taux pour ne pas casser la Croissance économique.

De plus, les gestionnaires de fonds collectent des capitaux et doivent les investir sur des obligations à très faible taux et les remboursements des obligations à rendement plus élevés arrivant à échéance sont remboursées. Ces phénomènes accentuent la baisse des rendements.

A ces taux bas s’ajoutent les prélèvements sociaux passés de 15,5% à 17,2%. Avec des taux à la baisse et des prélèvements à la hausse, difficile de maintenir son pouvoir d’achat.

Pour noircir encore le tableau, certains économistes nous annoncent le retour de l’inflation.

 

Alors faut-il s’orienter vers les Unités de Compte ou SICAV ?

Calées sur les marchés financiers,  les rendements de certaines SICAV moyennant une prise de risque plus ou moins importante de doper le rendement global (fonds euro + Sicav). En investissant dans des fonds dit « flexibles », il est tout à fait possible d’avoir des rendements de l’ordre de 4 à 5%  avec une prise de risque modérée. Mais le capital n’est pas garanti.

 

Existe-t-il des possibilités de « doper «  un peu le rendement de son épargne tout en conservant la garantie de son capital ?

Certains établissements financiers tentent de trouver des solutions pour sécuriser au maximum le capital et obtenir des rendements plus rémunérateurs que les traditionnels fonds euros.

Les fonds Europierre permettent, si l’on veut encore croire à l’immobilier, d’allier sécurité et rentabilité. Les fonds sont investis dans de l’immobilier tertiaire (bureaux, centres commerciaux, Ehpad…). Primonial, avec son fonds sécuritaire Euro Pierre, annonce pour 2017 un rendement de 3,40% net de frais de gestion.

D’autres fonds, comme chez Generali, annoncent 2,10% .

C'est toujours plus performant que nos traditionnels fonds euros.

Les fonds Euroactifs, accessibles dans certains contrats d’assurance vie patrimoniaux, investissent une fraction des capitaux dans des valeurs mobilières lorsque les Marchés Financiers performent correctement tout en garantissant le capital.

Le rendement de ces supports se situe entre 2,5 % et 4,05 % pour le meilleur (Sécurité Target Euro de chez Primonial, par exemple)

D’autres contrats fonctionnent aussi avec une garantie du capital mais à échéance de 8 à 10 ans selon les options choisies. De plus, la garantie du capital peut être variable entre 90 et 100%du capital investi selon les options.

L’offre de ces contrats commence à devenir de plus en plus importante et surtout très technique. Il est donc très important de bien se documenter avant de s’engager avec tel et tel contrat et très certainement consulter un conseil.

A ce jour, une seule certitude : prétendre à des rendements sans risque avec une rentabilité importante est de plus en plus difficile, voire impossible .

Tout dépend du degré de risque que l’on est prêt à accepter...