Les brèves de Jeanne Vernay

Soyez au cœur de l’actualité dijonnaise et restez informé(e) des derniers événements avec les brèves de Jeanne Vernay.

« Un seul être vous manque… »

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé… » Le poète bourguignon Alphonse de Lamartine, qui ne nous a pas laissé que ce vers, aurait, sans conteste trouvé les bons mots pour décrire actuellement la place François-Rude. Au sein de laquelle le Bareuzai, notre célèbre vendangeur foulant le raisin, se sent désormais bien seul sans son carrousel voisin. Et il n’est pas le seul puisque nombre de générations n’ont eu que leurs yeux pour pleurer après l’incendie qui a détruit ce manège dans la nuit du 4 octobre dernier.

Nombre de voix se sont exprimées pour soutenir la famille Bailly propriétaire mais aussi pour appeler à ce que, tel le Phénix, cet équipement renaisse rapidement de ses cendres. Nous avons tenu à nous associer à l’artiste dijonnais Skima ainsi qu’à la galerie de photos d’art, YellowKorner, afin de participer, à notre niveau, à cet élan de générosité… bien naturel ! Afin que le Carrousel fasse à nouveau tourner… les têtes ! Enfin, comme l’aurait écrit Lamartine : « Tourner les cœurs ! »

 

« Faites-nous aimer la SNCF ! »

Ils sont quatre à avoir signé une tribune commune afin que la SNCF rétablisse la desserte TGV Mulhouse-Lille via Belfort-Montbéliard, Besançon, Dijon, Montbard, Marne-la-Vallée et Roissy. Le maire et président de Dijon métropole, François Rebsamen, la maire et présidente de Grand Besançon métropole, Anne Vignot, le président du conseil départemental de la Côte-d’Or, François Sauvadet, et la présidente du Département du Doubs, Christine Bouquin, n’ont pas mâché leurs mots :

« Les enjeux stratégiques liés à l’écologie, à lattractivité, au tourisme, à l’aménagement dun territoire et aux besoins de la population ont-ils si peu de poids ? La situation a quelque chose de très désagréable, une sorte de tromperie sur le dos du Covid (la ligne fut suspendue en arguant de la crise sanitaire) pour nous totalement inacceptable. Nous réaffirmons notre attachement au train, ce mode de déplacement écologique et, donc, davenir (…) Comment est-il possible dignorer lappel des élus, des décideurs économiques et universitaires et de la population qui représente 1,2 million dhabitants ? Bien plus quune voie ferrée, la ligne Mulhouse-Lille incarne la promesse d’un avenir pour notre région. Sen passer nest pas une option. Oui, nous préférons le train ; Monsieur Farandou, faites-nous aimer la SNCF ! » A bon entendeur…

 

LApéro des Copains

Après sa création en 2020 par Shop In Dijon et des commerçants des Halles, lApéro des Copains a été repris par lUnion Commerciale des Halles dès le mois davril 2022. Et ce rendez-vous a rencontré l’aval des Dijonnais mais pas seulement puisque les organisateurs aiment parler d’« énorme réussite ». Après la première le 8 octobre dernier, lApéro des Copains sera de retour chaque 2e dimanche du mois jusqu’en septembre prochain – à l’exception de janvier et février. N’hésitez pas ainsi à vous rendre à cette occasion sous les Halles de Dijon, où, autour de la Buvette, vous sont proposées planches apéritives, spécialités régionales, tapas dijonnaises… et dailleurs. Au menu également des concerts afin de parfaire lambiance festive… 

 

« Citoyens curieux »

La première Journée métropolitaine « Citoyens Curieux » avait permis en septembre de découvrir les coulisses du palais des Expositions et des Congrès dont la gestion a été confiée à Dijon Bourgogne Events. Et ce, au moment où les équipes concoctaient le menu inédit de l’événement majeur dijonnais par excellence : la Foire internationale et Gastronomique. Pas moins de 200 personnes avaient participé à cette visite. Le samedi 14 octobre, la seconde concernera l’un des équipements culturels phares de la métropole, à savoir le Zénith de Dijon. Vous pouvez ainsi vous immerger dans les coulisses de cette salle de spectacle, qui fut inaugurée le 6 octobre 2005. Ce fut le groupe écossais Texas et la chanteuse Sharleen Spiteri qui furent les premiers à arpenter cette scène… Vous pourrez emboîter leurs pas lors de cette Journée métropolitaine.

Inscriptions sur https://my.weezevent.com/journee-metropolitaine-2

 

« Tout n’est pas permis »

« En trottinette, sans permis, tout n’est pas permis ! » Tel est l’intitulé percutant de la campagne de sensibilisation organisée par la Ville de Chevigny-Saint-Sauveur à destination des utilisateurs de trottinette électrique : « Face au développement des incivilités commises par certains usagers, nous mettons en place cette action notamment auprès des adolescents, pour rappeler les règles dutilisation dune trottinette sur la voie publique », précise cette commune de la métropole, qui organise, les 12 et 13 octobre, avec les formateurs de lassociation Two Roule, des sessions gratuites de formation au gymnase Boivin. En parallèle est notamment programmée une campagne daffichage chez les commerçants et une campagne digitale sur les différents réseaux sociaux de la commune pour toucher un public le plus large possible…

 

Belle action des étudiants de médecine

Cela fait plus de 20 ans que les étudiants de l’Université de médecine organisent une quête dans les rues de Dijon afin de pouvoir donner le sourire aux enfants malades fréquentant différents centres hospitaliers : Dijon, Auxerre, Mâcon, Nevers, Chalon-sur-Saône… Les fonds récoltés servent, notamment, à acheter des cadeaux de Noël. Mais pas seulement puisqu’ils sont aussi destinés à la recherche… Sachez que la quête 2023 se déroulera dès 7 heures le vendredi 13 octobre à Dijon mais aussi – et c’est une première – à Quetigny… L’année dernière, l’association Anémone – elle a été créée en 2018 par les étudiants – avait récolté 52 000 €.

Vous pouvez aussi participer en ligne : association-anemone.fr

 

Dijon vu par…

Le nom de l’artiste local à qui la Ville laissera carte blanche pour donner sa vision de la cité des Ducs est d’ores et déjà connu. C’est Gérard Thevignot qui, du 29 juin au 21 septembre (entrée gratuite), dévoilera son travail au salon Apollon de l’Hôtel de Ville. Et ce, à l’occasion d’une exposition qui fait partie désormais intégrante de l’agenda artistique : « Dijon vu par… » Ce peintre autodidacte puise son inspiration dans ses rencontres picturales, cinématographiques et photographiques ainsi que dans les œuvres dAndré Claudot, qu’il n’est pas besoin de présenter puisque ce Dijonnais s’est fait un nom en conjuguant peinture et militantisme…