Le CHU Dijon Bourgogne récompensé pour une recherche sur le lien entre sécheresse oculaire et Covid-19

Le programme de recherche mené au sein du service ophtalmologie du CHU Dijon Bourgogne sur les liens entre sécheresse oculaire et Covid-19 se voit décerner la bourse UNADEV de la Société Française d’Ophtalmologie.

Le syndrome sec oculaire a-t-il une influence sur la survenue d’une infection à Covid-19 ? C’est la question que s’est posée Caroline Conese, interne en ophtalmologie du CHU Dijon Bourgogne depuis quatre ans et qui complète sa formation par un master en santé publique. "Les personnes qui ont les yeux secs ont tendance à mal utiliser leur masque, se touchent plus fréquemment les yeux", explique la jeune chercheuse. « Nous avons donc l’intuition que la sécheresse oculaire rend ces personnes plus sensibles au déclenchement d’un Covid ».

Pour étayer scientifiquement cette intuition, alors qu’il n’existe à ce jour aucune littérature sur le sujet, l’étude engagée au CHU Dijon Bourgogne porte sur environ 65 000 patients choisis dans la base de données institutionnelle de l’assurance maladie. Ces personnes atteintes de sécheresse oculaire sont identifiées par leur achat récurrent de larmes artificielles. Le taux de survenue d’une infection à Covid-19 ayant nécessité une hospitalisation dans cette population est alors comparée à celui observé chez 65 000 à 130 000 autres Français qui ne consomment pas de larmes.

L’intérêt que représente ce programme de recherche promu par le CHU Dijon Bourgogne a été reconnu au plus haut niveau puisque la Société Française d’Ophtalmologie (en partenariat avec l’UNADEV, Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels) a attribué à Caroline Conese une bourse de recherche de 5000 euros.

Cette étude épidémiologique et statistique, qui sera terminée fin 2022 ou début 2023, est menée par Caroline Conese avec l’appui d’un informaticien du Département de l’information médicale (DIM), Éric Benzenine, et sous la supervision de la professeure Catherine Creuzot-Garcher, cheffe du service ophtalmologie, de la professeure Catherine Quantin, cheffe de service DIM, ainsi que des docteurs Anne-Sophie Mariet et Florian Baudin.

Double distinction pour la professeure Creuzot-Garcher

Cheffe du service ophtalmologie du CHU Dijon Bourgogne, la professeure Catherine Creuzot- Garcher s’est vu remettre l’Award de la Giesbert Richard Lecture lors du congrès européen EURETINA, qui a eu lieu à Hambourg du 1er au 4 septembre. Cette lecture prestigieuse récompense les travaux d’un chercheur et de son équipe dans le domaine chirurgical. La professeure dijonnaise a présenté les résultats des recherches menées par le service d’ophtalmologie du CHU sur la chirurgie de la macula, sur des patients opérés dans le service et, en collaboration avec le département d’informatique médicale du CHU, sur des données issues de l’assurance maladie. Ces travaux confirment la position d’excellence de la thématique de la rétine en France et l’intérêt des travaux collaboratifs.

Catherine Creuzot-Garcher a également reçu, lors du congrès de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) qui s’est tenu du 7 au 9 mai à Paris, la médaille Paul-Chibret 2022, par la présidente de la SFO, la professeure Claude Speeg-Chatz. Ce prix récompense l’investissement international de la médecin dijonnaise tout au long de sa carrière. Catherine Creuzot-Garcher, qui présida la SFO en 2016, s’est fortement investie dans l’enseignement et la recherche en ophtalmologie à l’échelle française et européenne. Fortement impliquée en France dans l’enseignement en tant que présidente du COUF (Collège des universitaires en Ophtalmologie) pendant 10 ans, elle a également été, pendant six ans, la secrétaire générale d’Ever, association qui structure la recherche européenne en ophtalmologie. Elle a été la déléguée nationale puis la présidente de l’European Board of Ophthalmology (EBO), qui organise et homogénéise les conditions de l’enseignement de l’ophtalmologie en Europe ; elle est actuellement secrétaire générale de l’European Professor in Ophtalmology. Elle occupe les fonctions de présidente du CNU (Conseil national des universités) d’ophtalmologie depuis janvier 2022. Elle donnera en septembre une lecture lors du congrès européen d’EURETINA.

« Cette médaille est une reconnaissance pour moi mais surtout pour l’implication de toute l’équipe d’ophtalmologie du CHU Dijon Bourgogne depuis des années", souligne Catherine Creuzot- Garcher. "C’est l’ensemble du service qui a contribué à mon engagement en faveur de la recherche et de l’enseignement de l’ophtalmologie en menant une recherche reconnue internationalement ».

Catherine Creuzot-Garcher est, par ailleurs, au CHU Dijon Bourgogne, responsable du centre de chirurgie ambulatoire, cheffe du pôle recherche et santé publique et présidente de la Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI).

 

Le service ophtalmologie du CHU Dijon Bourgogne en chiffres

45 000 patients en consultation par an

4 000 interventions chirurgicales par an

2 box d’urgence

11 box de consultation

14 chirurgiens