Les brèves de Jeanne Vernay

Rouge-Blanc-Rose

Couchey accueille les 28 et 29 janvier 2023 la 79e édition de la célèbre Saint-Vincent Tournante. Et s’active depuis plusieurs mois afin de préparer cette fête, la venue de milliers de visiteurs…D’être à la hauteur de l’énement, en donnant à la Tradition tout son rayonnement festif et convivial. Aussi, la population s’est unie autour de ses six vignerons pour additionner créativité, savoir-faire, enthousiasme, courage face aux tâches collectives multiples Bonne humeur. Et volonté de donner à Couchey l’éclat que le moment exige. L’affiche et le logo officiels sont d’ailleurs les œuvres d’un jeune vigneron et d’un ébéniste du village. Tous deux mettent en exergue l’association Rouge, Blanc et Rose, les trois couleurs du vin de l’appellation Marsannay, dans laquelle sont classées les vignes de Couchey. « Rouge-Blanc-Rose » : une « trilogie » à la typicité unique qui présidera et éclairera les 28 et 29 janvier prochains puisqu’elle est évidemment promue thème principal des festivités.

Bleu & jaune

Pour rester dans la dimension chromatique, intéressons-nous au jaune et au bleu, autrement dit aux couleurs du drapeau ukrainien qui ont occupé le haut de l’affiche de notre journal dès le 24 février dernier, date de l’entrée en guerre de Vladimir Poutine. Histoire de ne pas oublier les nombreuses victimes de ce conflit qui s’enlise terriblement… La Côte-d’Or a franchi la barre des 1 000 réfugiés ukrainiens hébergés (au total 1 200 personnes sont passées par le département). Comme la préfecture vient de le préciser, « la majorité des personnes sont arrivées par leurs propres moyens ou par des réseaux directs, des organisations privées ou associatives ». 530 personnes sont hébergées chez des particuliers, les autres étant prises en charge par des institutions publiques, comme la résidence Abrioux, des bailleurs sociaux ou encore des appart’hôtels. Le préfet Fabien Sudry n’a pas manqué de « saluer la première mobilisation… celle de nos concitoyens ! »

Au maquis...

La première saison du site culturel, social et touristique baptisé « Au Maquis » est une réussite. A mettre au crédit de l’association dijonnaise Zudique Productions qui a d’abord eu le mérite de présenter le meilleur projet visant à habiliter, redynamiser le site de la maison éclusière 515, aux abords du canal de Bourgogne, aux confins attrayants du lac Kir et de Plombières. Ensuite d’y mener à bien les travaux de rénovation, dextension, l’ouverture d’un lieu de restauration, l’installation d’une scène, la transformation de chambres de la maison initiale, de son garage, en résidences artistiques Avec l’aide financière des Voies Navigables de France, de l’Etat, la Région, la Métropole, du Département. Sans compter le travail de dizaines de bénévoles depuis 2019… Enfin, la volonté affichée par Zudique Productions de faire de l’endroit un nouvel espace culturel de création et de diffusion artistique a atteint son objectif dès cet été, en proposant concerts, bals, ateliers, expositions, conférences, ouverts à tous : plus de 5 000 personnes ont fréquenté « le Maquis » et son cadre sur juillet et août. Un bilan encourageant qui permettra de poursuivre les ambitions affichées : continuer à lier les volets culturel et touristique dans un lieu où foisonnent les vélotouristes

Jacques Vaudiaux

L’ancien président de l’Université de Dijon, Jacques Vaudiaux, est décédé. Né à Nolay en 1934, il était entré au lycée Carnot puis avait obtenu son doctorat en sciences politiques à la faculté de Droit dont il allait devenir le doyen par deux fois, en 1973 et 1976. Deux ans plus tard, il prend la tête de lUniversité de la Cité des Ducs avant d’être nommé, en 1984, Recteur de l’Académie de Montpellier, poste qu’il occupe trois ans et demi. En 1992, il devient de nouveau Recteur, à Besançon… Une vie consacrée à l’Éducation nationale pour cet homme de terrain, de dialogue, de conviction, qui constamment affirma son sens de l’État, dans une démarche tournée sans cesse vers la recherche de l’égalité des individus dans la société. C’est bien entendu cet engagement au service de la justice sociale et de la solidarité qui le pousse, lors de sa retraite, à assurer la présidence pendant dix ans des PEP de la Côte-d’Or (Pupilles de l’Enseignement Public). En militant et agissant au bénéfice des jeunes les plus fragiles, notamment des enfants frappés de handicap.

Vision d'Ailleurs : l'été indien

Alors que la rentrée bat son plein – et que, pour beaucoup, le bonheur semble déjà loin derrière –, je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers… Vision d’Ailleurs. Histoire de prolonger l’été indien ! Cette agence de voyages, installée à Talant, 28 bd des Clomiers plus précisément (tél.03.80.55.18.23), organise une journée portes ouvertes le samedi 1er octobre de 9 h 30 à 17 h 30. A cette occasion vous sera dévoilée sa nouvelle brochure Voyages Collections 2023. Une conférencière, Sabrina, vous détaillera également les destinations phares : la Route du Blues aux États-Unis, Istanbul, Israël, les Pouilles en Italie, l’Algérie, l’Islande, l’Ecosse, l’Equateur… Depuis 2001, cette agence propose des voyages adaptés à chacun… Bonne rentrée et bonnes vacances encore !

Les Roses de Bourgogne

Nous connaissions les raisins de Bourgogne, voici les Roses de Bourgogne ! Tel est le nom d’un dîner de gala et d’un show-case auxquels participeront tout de même Native, Emma Daumas ou encore Imany, dans le cadre d’Octobre Rose cette opération qu’il n’est plus besoin de présenter tellement la lutte contre le cancer du sein lui doit tant ! Cette belle soirée caritative, au profit de l’association A.V.E.C la Deuche Rose, se déroulera le vendredi 7 octobre à partir de 19 heures au Crusoé, 168 rue de Longvic à Dijon. Les places sont limitées, uniquement sur réservation. Pour toute information, tel. 06.23.57.27.78 ou avecladeucherose21@gmail.com

50 ans dans le rétro

Cinquante ans… Cela fait un demi-siècle que le Circuit de Dijon-Prenois a vécu son premier départ. Le 26 mai 1972, plus précisément, étaient inaugurés les premiers 3,289 km de piste sur laquelle allaient s’écrire, gomme à l’appui, des exploits les plus célèbres les uns que les autres. Allez juste un coup de rétroviseur : la bataille sans merci, pneus contre pneus, que se livrèrent, le 1er juillet 1979, Gilles Villeneuve et René Arnould est entrée au Panthéon de la F1… Mais nous pourrions en citer bien d’autres. Pour marquer ce cinquantenaire, le Circuit de Dijon-Prenois organise le 12 octobre prochain une journée de festivités avec nombre de pilotes et acteurs des sports mécaniques ayant fait sa renommée. Foncez sur le site www.circuit-dijon-prenois.com afin de découvrir le programme de cette journée ouverte à tous, passionnés, comme néophytes ! Et notamment les baptêmes de piste proposés le matin. Entrée gratuite…

Remue-méninges

La pop-culture et la science peuvent faire bon ménage ! C’est le pari du Pavillon des Sciences de Dijon avec son cycle d’événements « Remue-Méninges », gratuits et ouverts à tous, qui s’inviteront dans des lieux de vie, comme les bars, les bibliothèques, les librairies… et qui évoqueront la bande-dessinée, les films d’horreur… Objectif : parler de sciences sans en avoir l’air ! Ne manquez pas le premier rendez-vous, ce 21 septembre à 18 h 30 au bar L’Alchimia, où il sera question d’un drôle d’être vivant : le Blob. Laurent Palka, spécialiste des micro-organismes au muséum d’Histoire naturelle de Paris, vous parlera de cet étrange organisme et de ce qu’il a d’intriguant pour les biologistes… Un événement à consommer sans modération !

Coups de neuf

Les cinémas Darcy et Olympia ont profité de la période estivale pour se refaire une beauté ! La société Darcy-Palace qui gère les deux établissements dijonnais a mis à profit l’épour procéder à des rénovations importantes dans les deux sites. Effectués en juillet et août, les travaux au Darcy ont été conséquents : nouvelle peinture sur la façade, révision complète des cabines de projection, réfection intégrale de la salle 1, avec la mise en réparation de tous les fauteuils, le changement des mousses et housses, de la moquette. Quant à la salle 6, fermée depuis deux ans pour inondation, elle a été elle-aussi refaite intégralement. Bref, un vrai « coup de neuf » qui se prolonge actuellement par le lifting des sanitaires en sous-sol. Et les travaux de même nature engagés à l’Olympia depuis le 24 août… Belles toiles !