Hôtel Darcy – Dijon Centre : Une nouvelle appellation à déguster

Dans l’épopée de la famille Frachot, le 12 janvier 2022 représente une nouvelle date à marquer d’une croix blanche. L’Hôtel du Nord est officiellement devenu l’Hôtel Darcy - Dijon Centre. Une nouvelle appellation, un marketing en phase avec le XXIe siècle mais avec toujours la même recette : « Une culture d’entreprise se composant de respect mutuel, de droiture et d’une bonne dose de paternalisme », comme le souligne Dominik Frachot. La fidélité du personnel lui donne raison.

Dans l’univers de l’hôtellerie-restauration, tout un chacun connaît le nom de Dominik Frachot. Il faut dire que celui-ci est associé depuis 1977 avec brio à l’un des établissements emblématiques de la cité des Ducs. Emblématique et historique puisqu’il n’est autre que le plus ancien de Dijon à n’avoir jamais changé de localisation : place Darcy, à quelques pas de la célèbre Porte Guillaume. Nous voulons bien évidemment parler de l’Hôtel du Nord… enfin nous devons dire désormais l’ Hôtel Darcy - Dijon Centre.
Car, comme vous avez pu le voir dans notre précédent numéro, le dirigeant (lui aussi emblématique) de cette enseigne dont la genèse remonte tout de même à 1855 – il fallait alors parler d’auberge et la place Darcy n’était encore qu’un vaste terrain vague –, a décidé de se tourner vers l’avenir avec une nouvelle appellation. Bien plus adaptée à l’époque actuelle où la (très) grande majorité des réservations se fait par la toile (et nous ne parlons pas de la toile cirée) ! Afin que les internautes ne perdent plus le nord en pensant que cet hôtel est excentré du cœur de ville, ce nouveau nom les orientera plus facilement.
Et il marquera la proximité avec le square Darcy qui, rappelons-le, fort de son ours Pompon, représente tout de même l’un des hauts lieux touristiques dijonnais. Un tournant jugé indispensable par Dominik Frachot afin de s’adapter aux « coups de butoirs de la société ». Autant, dans des temps désormais reculés, cet hôtel était à la croisée des chemins (les routes de Langres, Paris et Chalon-sur-Saône), autant aujourd’hui plus personne ne circule devant… Et autant le restaurant de la Porte Guillaume (la table de l’hôtel avait, quant à elle, déjà modifié son appellation il y a 25 ans) fonctionne très bien, à l’image du caveau, autant la baisse de la clientèle se fait ressentir pour l’hôtel. Une enseigne qui a également subi de plein fouet le passage des normes 1 à 4 étoiles à 1 à 5 étoiles dans l’hôtellerie.

Nombre d’élus dijonnais (les adjointes Sladana Zivkovic et Danielle Juban, le vice-président du conseil départemental François-Xavier Dugourd), de représentants du monde économique et commercial (le président de la nouvelle CCI Métropole de Bourgogne, Pascal Gautheron, le président de Shop in Dijon, Denis Favier, la dirigeante de la célèbre Maison de pain d’épices Catherine Petitjean) mais aussi des propriétaires d’autres établissements, tels Pascal Lopez et Jean-Marie Gay de l’hôtel Montchapet – pour ne citer qu’eux – ont assisté le 12 janvier à la présentation de cette évolution. Montrant, si besoin était, que cet établissement et son patron comptent dans le paysage dijonnais. Dominik Frachot, qui, il faut le rappeler, représente la 4e génération pilotant la destinée de cette belle adresse. Après le patriarche et précurseur François, alors maître d’hôtel au Buffet de la Gare qui jeta son dévolu sur ce lieu en 1907, Alfred en 1920 et Henri en 1939… L’album aux souvenirs fut feuilleté, naturellement pourrait-on écrire, lors de cette présentation… Et, comme le disait fort justement Honoré de Balzac « un long avenir demandant un long passé », l’Hôtel Darcy - Dijon Centre devrait écrire encore longtemps son histoire. Une histoire avec un F majuscule. Le F de Frachot…

Camille Gablo