Paule Battault : Susciter l’envie de lire

 

Originaire de Dijon, Paule Battault est journaliste jeunesse depuis plusieurs années. Elle a notamment travaillé au sein des rédactions de Petites mains, Wakou, Toupie, Picotiet Histoires pour les petits. Elle est aujourd’hui rédactrice en chef du magazine Moi je lis. Auteure de nombreux albums de littérature jeunesse, elle a également adapté pour la scène le paradis des chats d’Emile Zola. Le spectacle jeune public intitulé Chat ! et joué par la compagnie Pulcinella tourne depuis 2016.

Dijon l’Hebdo : Votre album Devinez Coa ! est en lice pour le prix des Incorruptibles. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur ce prix ?

Paule Battault : « Le prix des Incorruptibles c’est plus de 400 000 jeunes lecteurs répartis dans plus de 8 000 établissements scolaires et périscolaires, qui lisent les livres sélectionnés par des enseignants, bibliothécaires, animateurs, libraires… puis qui votent pour leur titre préféré. Plusieurs animations sont proposées toute l’année, comme des rencontres avec les auteurs, des correspondances... Les membres de l’association font un travail incroyable pour susciter l’envie de lire des enfants. Je suis admirative de leur investissement, et de la créativité des enseignants quand il s’agit de trouver des exploitations pédagogiques autour des albums en lice. »

 

DLH : Et comment est né cet album ?

P. B : « Je dois beaucoup à Vincent Boudgourd, qui m’a fait l’honneur d’accepter d’illustrer cet album. Sans lui, ce projet n’existerait pas. »

 

DLH : Vous avez donc sollicité Vincent Boudgourd, mais de manière générale, comment naissent les binômes que vous formez avec les illustrateurs de vos livres ?

P. B : « Cela dépend. Dans le cadre d’une commande, l’éditeur choisit très souvent l’illustrateur. Pour des projets plus personnels, je contacte un illustrateur et nous cherchons ensemble un éditeur. C’était le cas notamment pour L’Oiseau, un très bel album illustré par Marie Caillou. »

 

DLH : Vous êtes auteure de plusieurs collections pour les tout-petits, pouvez-vous nous les présenter ?

P. B : « Il y a la collection Mes tout p’tits docsqui compte aujourd’hui une trentaine de titres et qui est très bien adaptée aux enfants de moins de 3 ans. Avec Charlotte Ameling, l’illustratrice, nous avons publié également L’attrape-cauchemars.Mon premier albumtraduit en anglais et diffusé aux Etats-Unis.

Et puis il y a la collection des petits manuels dont je suis à l’initiative et qui m’amuse beaucoup. J’aime énormément le travail de l’illustratrice Anouk Ricard. »

 

DLH : Quels sont vos projets en tant qu’auteure cette année ?

P. B : « En tant qu’auteure, j’ai eu la chance d’être accueillie dans de nombreuses écoles maternelles. A chaque fois, j’ai constaté avec plaisir que l’album Rends-moi mon nez !paru au Seuil jeunesseremportait un vif succès. La durée de vie d’un album est courte en librairie et le risque de passer inaperçu est grand. J’aimerais donner une seconde vie à ce dernier et lui offrir une chance supplémentaire de rencontrer ses lecteurs en l’adaptant pour la scène. J’ai fait une demande de subvention pour créer un spectacle autour de cet album avec un vidéaste, un jongleur et mon compagnon qui est batteur. Je croise les doigts ! »

DLH : Et en tant que journaliste ?

P. B : « Avec la rédaction de Moi je lis, dont je suis la rédactrice en chef, nous sommes en train de créer un nouveau magazine de lecture pour les 7-10 ans. Mordelireparaîtra à la rentrée prochaine, il proposera outre des pages de jeux, d’actualités et de BD, deux histoires : une histoire drôle richement illustrée et une histoire qui fait peur… pour le plus grand plaisir des enfants, je l’espère ! »

 

Propos recueillis par Eléonore Juanita