Spécial Salon de l’Habitat : Grand Est Menuiseries – Elle a déjà tout d’une grande…

 

Une bonne fée semble s'être penchée sur le berceau de GEM (Grand Est Menuiseries), société dijonnaise spécialisée dans la fabrication et la pose de menuiseries extérieures en PVC et aluminium. Sa particularité ? Elle n'a que quelques mois d'existence et elle affiche déjà une belle ambition qui fait plaisir à voir. Sa carte maîtresse dans le jeu très concurrentiel dans lequel elle a choisi d'évoluer ? Un savoir faire réel et revendiqué qui permet une fabrication artisanale avec une qualité irréprochable.

 

A la tête de GEM, Robert Brignon, tout juste 40 ans. Derrière lui, un parcours qu'on peut aisément qualifier de pluridisciplinaire.

En avril 1997, il a 18 ans quand son père disparaît à l'âge de 49 ans. Un père autodidacte dans la mécanique et la chaudronnerie dans les secteurs automobiles et aéronautiques qui avait créé, en 1991, des entreprises sur Autun, en Saône-et-Loire, réparties sur trois sites de production avec environ une centaine d'ouvriers. Sa mère qui, jusqu’alors, avait passé son temps à (bien) élever ses trois enfants, devient PDG du groupe. Sa sœur, directrice commerciale. Robert arrête ses études -bac F1/ Structures métalliques- et intègre une des trois sociétés au sein de laquelle il apprendra tout, à la base. « C'était le souhait de mon père qui ne voulait pas me voir commencer dans un bureau. Il voulait que je commence sur le tas ».

Il y restera 14 ans : bureau d'études, mécanique de précision, chaudronnerie... constitueront son quotidien jusqu'à ce qu'il accède au poste de directeur technique de la structure puis de directeur général de deux sites sur les trois. En côtoyant les acteurs du pôle nucléaire de Bourgogne tels qu'Areva, EDF, Alsthom… et en obtenant un DEUG gestion d'entreprise en cours du soir « pour avoir une vision différente de celle que proposaient les experts-comptables et commissaires au compte qui travaillaient avec nos sociétés ».

 

La Corse puis la Libye

En 2010, les trois sociétés sont contraintes de cesser leurs activités. « On a subi une conjoncture difficile. Tous nos gros clients, eux-mêmes en difficulté, ont cessé leurs commandes de 2008 à 2010. On a arrêté les fonds de commerce et revendu tous les murs » précise Robert Brignon qui part ensuite 6 mois en Corse pour superviser les travaux de la nouvelle centrale thermique de Bastia

puis 3 ans et demi en Tunisie pour créer un site d'outillage aéronautique. La situation politique qui s'est dégradée chez le voisin libyen conduisit Robert Grignon, jeune père de famille, à revenir en France et plus précisément à Dijon où il dirige pendant deux ans un site de fabrication menuiserie, PVC, aluminium.

Fils d'entrepreneur, il s'était toujours dit qu'à 40 ans, il remontrait une société. « Je n'avais pas oublié qu'à Autun on faisait des vérandas en aluminium » se souvient-il en souriant. Premier semestre 2017, il franchit le Rubicon et démissionne. « J'ai trouvé un bâtiment, sur Cap Nord, qui avait jusqu'alors abrité une société commercialisant et réparant des engins agricoles. J’ai racheté des machines de production, trouvé une équipe jeune et volontaire, polyvalente, d’une moyenne d'âge de 40 ans, très expérimentée dans son domaine, pour accompagner ce challenge. Le responsable d'atelier a, par exemple, 14 ans d'expérience. »

 

 Bientôt un show room de 120 m2

La société a été créée le 1er août 2017. Les premières semaines ont été occupées à refaire à neuf complètement les 1 000 m2 de l'atelier et les 380 m2 de bureaux qui laisseront une belle place, un jour prochain, à un show room de 120 m2 qui présentera tous les produits PVC et aluminium et leurs coloris. Les machines ont ensuite été installées et reprogrammées. Les premières productions pré-séries ont débuté à la mi-décembre avant de satisfaire les premières commandes. « Nous recevons un excellent accueil auprès de nos contacts et c'est très encourageant pour la suite ». L'objectif est de dépasser cette année le million d'euros de chiffre d'affaires réparti à 70/30 entre les professionnels et les particuliers. La cible professionnelle restant les constructeurs de maisons individuelles, les promoteurs immobiliers privés et étatiques...

« Les artisans qui nous font confiance auront aussi la possibilité de venir voir la fabrication de nos portes, portes-fenêtres, baies vitrées, portes de garage, volets roulants, volets battants, stores, pergolas... » explique Robert Brignon. Les vérandas attendront un peu. « On ne peut tout faire tout de suite dans une société. Je suis décidé à monter les marches les unes après les autres. Déjà faire ce qu'on sait bien faire… Aujourd'hui, on est capable de fabriquer une centaine de pièces en PVC par semaine et une trentaine en aluminium. »

Que dire d’autre ? Les produits seront 100 % français et le PVC est manufacturé sur Dijon. Grand Est Menuiserie a ses propres installateurs, tous très expérimentés, et assurera donc la pose de ses produits. « Nous maitrisons la chaine, de la fabrication jusqu’à la pose, cela vous assure un seul interlocuteur : GEM. »

Et comment est venu le nom de l’entreprise ? « J'aimerais développer des vitrines dans l'Est de la France pour commercialiser nos produits et augmenter ainsi notre production à Dijon. Pourquoi pas Besançon, Mâcon, Strasbourg... ? Et puis GEM, ça sonne bien à l'oreille non ? J'aime ma ville, j'aime ma fenêtre... »

Le logo a été créé par le beau-père d'un des salariés. L'orange et le bleu, c'est un peu le chaud et le froid avec la menuiserie au milieu...

Pierre Solainjeu

Grand Est Menuiserie
23 Rue de la Brot
21000 Dijon
03 59 28 16 70
contact@ge-menuiseries.fr