Sainte-Anne en verra des vertes et des pas… « murs » !

Le déménagement de la SEDAP rue Févret à permis à la municipalité d’engager des travaux de réaménagement au cœur de l’ilot Sainte-Anne/Tivoli. Objectif : révéler des atouts patrimoniaux invisibles jusque-là et créer des véritables espaces de respiration dans la ville. Voici ce que vous devriez bientôt pouvoir découvrir. Sainte-Anne en verra ainsi des vertes et des pas « murs » !

Les touristes mais pas seulement… n’hésitent pas, lorsqu’ils passent rue des Godrans, à s’arrêter devant les imposantes grilles anthracites et à observer les jardins de la Banque de France. Depuis l’été 2015, lorsque les travaux destinés à tomber le mur trop longtemps aveugle, l’hôtel particulier de la Thoison, datant du XVIIe siècle, s’est révélé aux regards des passants. Tout comme son magnifique espace vert, véritable bouffée d’oxygène en plein cœur du secteur sauvegardé. La même philosophie anime la municipalité de Dijon à l’angle de la rue du Chaignot et de la rue de Tivoli.

Autrement dit en ce qui concerne les locaux qui ont été mis à disposition, depuis 1980, par la Ville à la Société d’Entraide et d’Action Psychologique (SEDAP), qui rappelons-le, assure des missions d’accueil, de prévention et d’accompagnement liées aux conduites addictives et plus particulièrement à la toxicomanie. La SEDAP devant rejoindre un autre immeuble appartenant à la Ville, au 7 rue Févret, une opération de réaménagement de l’îlot Tivoli/Sainte-Anne a débuté. Les travaux de démolition du bâtiment dévolu jusqu’à présent à la SEDAP ont succédé, début octobre, à la fermeture du parking du Chaignot.

Objectif de ce chantier : « Développer les atouts patrimoniaux, culturels et paysagers du quartier ». Là aussi, un mur aveugle laissera place à une grille permettant de découvrir un patrimoine du XVIIe siècle dont les passants étaient privés jusqu’alors. L’investissement pour cet aménagement s’élève au total à 300 000 €. Et un nouvel espace de respiration permettra, à l’instar de la rue des Godrans, d’oxygéner le quartier…

Xavier Grizot