Menuiserie aluminium : Alunov se construit un bel avenir

 

Dominique, François, Fabrice... C'est l'histoire d'une belle amitié qui ne s'est jamais démentie. Une belle amitié qui remonte à une trentaine d'années et qui a donné naissance à deux entreprises qui font référence dans leur secteur d'activités. L'une d'elles, Alunov, vient de fêter son quinzième anniversaire.

En 1987, ils évoluent dans la même entreprise dijonnaise et partagent les mêmes conceptions du travail bien fait. Pendant cinq ans, ils vont apprendre à se connaître et, surtout, s'apprécier jusqu'à ce que les aléas de la vie professionnelle les éloignent. Les années passent mais les trois compères maintiennent le contact. Normal donc, qu'en 1996, Dominique Lesaint, revenu à Dijon, recrute François Couqueberg au sein de la structure qui l'emploie, une société spécialisée dans la fabrication de portes et fenêtres en métal. Un an plus tard, le trio est recomposé avec l'arrivée de Fabrice Deschazeaux.

L'entreprise voit son chiffre d'affaires augmenter et son patron en vient à proposer de la revendre aux trois amis. Transaction compliquée qui n'aboutira jamais. Mais la mécanique est enclenchée : « Ce qu'on a fait là, on s'est dit qu'on pourrait le faire pour nous ». Et c'est ainsi qu'est née Alunov en 2002.

Les bases de l'entente s'imposent d'elles-mêmes : association à parts égales, missions scrupuleusement réparties comme dans un orchestre qui ne diffuse aucune note discordante. Dominique assure la gestion, le contact avec les fournisseurs et la clientèle, les prises de mesures. François, lui, veille sur l'atelier et Fabrice organise la pose et la mise en place des menuiseries. Le bâtiment en location, face à la friche industrielle de l'ancienne usine de la SEITA, se révèle trop petit et Alunov se déplace, en 2007, dans de nouveaux locaux construits sur un terrain de 3 600 m2 acheté à la SEMAAD, au 6 de la rue Etienne Dolet, derrière Ikea, sur la zone Cap Nord. Un terrain idéalement situé à proximité de la rocade.

Le fabricant de menuiserie aluminium (fenêtres, vérandas, portails, garde-corps...) résiste bien à la crise mais doit faire face aux nouvelles pratiques qui voient architectes et donneurs d'ordres associer les lots menuiseries extérieures et métallerie. La sous-traitance est inévitable et la performance d'Alunov s'en trouve affectée. Les trois associés n'ont pas d'autres choix que de créer, en 2010, une nouvelle structure qui prendra le nom d'InovAcier et qui s'installera dans un nouveau bâtiment construit dans le prolongement d'Alunov. La nouvelle entité intègre deux nouveaux associés avec Serge Chambin et Philippe Chazeau, et se fait rapidement une belle place dans la réalisation d'escaliers métalliques, portails, pliage à façon, aluminium, acier et inox, pour la restauration, la viticulture, l'agriculture...

Aujourd'hui, Alunov et InovAcier emploient 15 salariés et réalisent un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros.

J-L. P