Grangier : ça va bouger ?

Ce vendredi 13 décembre restera dans les annales de la ville… Sans qu’il soit question d’un quelconque écho à des superstitions venues d’un autre âge, c’est en effet cette date qui a été choisie pour la signature du permis de construire par le sénateur maire François Rebsamen qui l’a très officiellement remis au président de la Poste Mr. Vahl.
Il faut bien avouer qu’on n’y croyait plus tant, depuis des années, on allait de rumeur en rumeur quant à l’évolution de ce bâtiment classé au patrimoine historique de la ville. C’est chose faite : tout d’abord, la poste Grangier restera un bureau de poste avec son attractivité sur la place éponyme ; sur le boulevard De Brosses et la rue Jean Renaud, des surfaces commerciales vont être implantées, tandis qu’un hôtel 4 étoiles occupera une superficie de 4600 mètres carrés ; tout ceci en améliorant le cadre de vie et de travail des postiers…
Ce qui est décidé c’est qu’il y aura 240 mètres carrés de surface commerciale boulevard De Brosses, plus 100 mètres carrés à l’angle de la rue Jean Renaud ; 1500 mètres carrés sont réservés pour le bureau de poste lui-même, le restaurant d’entreprise, quant à lui, est maintenu et sur 8 500 mètres carrés, les bureaux vont être rénovés. L’hôtel s’installera sur les étages au-dessus des bureaux actuels, l’entrée se faisant rue du Temple. Le lauréat devant être dévoilé fin janvier prochain, ce dossier est traité par Postimmo. Nous ne manquerons pas de tenir nos lecteurs informés de l’évolution de ce chantier qui va certainement donner du travail aux entreprises de Côte-d’Or.
Jean-Pierre COLLARD