Noirot TP : Une entreprise du… Patrimoine

S’il y avait l’équivalent, dans le monde de l’entreprise, de Parker, dont les notes ont une grande influence sur le marché du vin, alors Noirot TP, située à Nuits-Saint-Georges, bénéficierait d’une excellente évaluation. Il faut dire que cette société familiale dont les racines remontent à 1926 représente un acteur à part entière de la côte vineuse. Mais pas seulement…

En 2026, cette entreprise familiale par excellence fêtera ses 100 ans d’existence. C’est dire si Noirot TP fait partie du patrimoine (économique) de la Bourgogne. Tout comme le bon vin, cette société de travaux publics pilotée Franck Noirot depuis qu’il en est devenu Directeur général en décembre 2000 (la 4e génération) n’a eu de cesse de se bonifier avec le temps. Cette métaphore vineuse a tout lieu d’être puisqu’elle est située à Nuits-Saint-Georges et qu’elle travaille, notamment, avec des grands noms du monde viticole. A l’instar du groupe Boisset, du domaine Faivelet, de la Maison Bouchard (pour ne citer qu’eux…), pour lesquels elle intervient, notamment, dans la construction des caves, des espaces de stockage ou encore la mise aux normes des cuveries en ce qui concerne le traitement des eaux.

Mais elle œuvre aussi pour le monde agricole, au sein de la plaine de la Saône cette fois-ci, où, là encore, un leader du secteur, Dijon Céréales, lui accorde sa confiance. C’est dire si le savoir-faire de cette entreprise est particulièrement reconnu… C’est vrai dans le domaine privé où elle intervient également pour les industriels ou encore les promoteurs immobiliers mais c’est aussi vrai dans le secteur public, qui est à l’origine de 50% de son chiffre d’affaires. Les collectivités sont, en effet, légion à lui confier la réalisation de la voirie sur son secteur d’activité qu’elle limite volontairement à un rayon de 30 km autour de Nuits-Saint-Georges. Un choix géographique fort – permettant de réduire son empreinte carbone – inscrit dans l’ADN de cette société depuis l’origine et la création en 1926 par Henri Noirot d’une société coopérative ouvrière.

De beaux millésimes

Le précurseur implante les racines de sa structure à Morey-Saint-Denis – le déménagement dans la zone industrielle de Nuits-Saint-Georges intervient en 1991. Entre temps, celle-ci a su s’adapter à toutes les époques et même les plus difficiles.

En 1939, elle employait 40 salariés et, au sortir de la guerre, elle n’en comptait plus que 7, n’ayant pas souhaité travailler avec l’occupant. Si bien que le grand-père de l’actuel directeur général a dû en 1945 se rendre chez Berliet afin de chercher deux camions et repartir de l’avant. C’était l’époque de la reconstruction de la France et Noirot TP a pu connaître depuis de beaux millésimes. En s’imposant au cœur de la côte vineuse comme « une entreprise indépendante ». Un qualificatif qui tient particulièrement à cœur Franck Noirot, qui a fait de la formation la clef de la réussite de sa société : « Nous tenons à avoir dans nos rangs une pyramide des âges équilibrée. Nous avons recours à l’apprentissage et ce, à tous les niveaux : du CAP à la licence. Si bien que plus de 50% de nos salariés ont été formés par l’entreprise. Nous ne débauchons jamais un employé d’une autre entreprise ». Le respect de l’autre a été transmis de génération en génération et il n’est pas étonnant que cette entreprise soit l’un des sponsors du club emblématique de rugby de Nuits-Saint-Georges, le CSN, dont tout le monde connaît les valeurs sportives et humaines… 

Forte aujourd’hui de 49 salariés, cette entreprise représente un acteur à part entière de son territoire dont elle accompagne le développement durable. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter puisque le fils de Franck Noirot, Corentin, bénéficie actuellement des conseils éclairés de son père pour pouvoir écrire l’avenir…

C. G.

Noirot TP

Rue Lavoisier

ZI Les Renardières

21700 Nuits-Saint-Georges

03.80.61.32.00

www.noirot-tp.com