Adrien Huguet : « J’aurais aimé vivre au siècle prochain. Je serais curieux de savoir ce qu’il nous réserve… »

Voilà le genre d'interview qu'on ne trouve pas souvent dans la presse écrite. Des questions qui sortent de l'ordinaire, parfois impertinentes mais toujours souriantes... qui provoquent des réponses « cash » et sincères. Adrien Huguet, adjoint au maire de Saint-Apollinaire, chargé de l'innovation sociale, a accepté de se prêter à l'exercice.

Votre autoportrait en trois mots…

Volontaire. Optimiste. Heureux.

Votre principale qualité ? 

Je dirais l’empathie.

Votre principal défaut ?

Probablement une certaine tendance, parfois, à la solitude.

Le plus beau compliment que l'on puisse vous faire ?

« Il est là quand on en a besoin ».

A vos yeux, quel est le plus beau monument en France ?

La basilique de Vézelay. Tant pour le monument en lui-même que l’esprit qu’on y ressent.

Le mot de la langue française que vous aimez le plus ?

Donner.

La valeur essentielle à défendre ?

Le respect, la tolérance.

L'homme qui vous inspire le plus dans l'histoire de France ?

Pas un homme en particulier, mais tous ces compagnons de la Libération, tous les héros de la Résistance.

Et la femme ?

Simone Veil.

A quel siècle auriez-vous aimé vivre ?

Le prochain. Je serais curieux de savoir ce qu’il nous réserve.

Qu'est ce qui ne vous fait pas rire du tout ?

La violence.

La question qu'on ne vous a jamais posée et que vous aimeriez que je vous pose ? 

« Si vous aviez choisi une autre vie que la politique ? »

Et si je vous la pose ?

Enseignant. Ou peut-être gérant d’une guinguette, d’une petite auberge de village.

Quels posters aviez-vous dans votre chambre d'adolescent ?

Pas de posters. Mais la photo de mes parents.

Si vous disposiez de la merveilleuse lampe d'Aladin, quels seraient les trois vœux que vous formuleriez ?

Protéger, au sens large, mon jeune filleul, Lukas. Deuxièmement, lui assurer d’être heureux. Enfin, lui garder une éternelle capacité d’émerveillement.

Votre série télé préférée ? 

La série « West Wing » ! Mais j’ai aussi une vraie tendresse pour une série que j’ai revue récemment, « Sense8 ».

Le dernier livre que vous avez lu ?

« De là, on voit la mer ». Une courte lecture, mais un des derniers romans de Philippe Besson qu’il me manquait.

Un geste écolo particulier ?

J’utilise quasi-exclusivement les transports en commun… ou la marche à pied !

 

Propos recueillis par Jean-Louis Pierre