La météo

 

Averses

Disons le carrément : en pleine période de vendanges, voilà un mauvais millésime. Si les 1 200 climats du bourgogne sont au zénith, c’est loin d’être le cas de ces dernières Fêtes de la Vigne. Depuis la piétonisation du centre-ville, nombreux sont les Dijonnais à flâner dans les rues. Et, les animations musicales des groupes folkloriques ont mis une belle petite cerise sur leurs cornets de glace à… l’italienne. Par contre, au Théâtre des Feuillants qui peut accueillir plus de 500 places, là ce fut carrément la douche froide pour tous les spectacles de danse dont le grand gala de clôture du dimanche. Les chiffres sont parlants : 95 spectateurs le mercredi qui marquait l’ouverture de ces fêtes,  65 les jeudi et vendredi, 60 le samedi, et 95 le dimanche - où se produisaient, entre autres, les danseurs de la Macédoine qui ont remporté le grand prix.

Quand on sait le nombre pléthorique d’artistes que chacune de ces délégations comptait, on constate qu’ils étaient à chaque fois plus nombreux que les spectateurs. Un tel échec criant – surtout si l’on songe à l’immense popularité des Fêtes de la Vigne au siècle dernier, qui n'est pas si loin – devrait obliger à une remise en question d’une manifestation à la conception chorégraphique et musicale, certainement surannée. Le message simpliste, bêtement angélique que sous-tendent ces danses folkloriques façon années 70/75 correspond-il encore à notre Europe d’aujourd’hui,  gênée aux entournures par l’espace Schengen, ni à notre planète empêtrée dans des quadrilles économiques ou politiques … boiteux ?

 

Plein soleil

Ca reprend fort du côté de Cap Nord ! L'association de chefs d'entreprises que préside François Parry annonce deux événements importants. Le premier, sous forme de rencontre mensuelle, se tiendra le mardi 18 septembre à la concession Citroën / Automobile de Bourgogne (Place Saint-Exupéry à Dijon). Le second sera dédié, le jeudi 27 septembre, au14e Grand Prix karting au GAME FACTORY (10 rue Marguerite Yourcenar, à Dijon). Une rentrée sur les chapeaux de roues...

 

Plein soleil

Un début de saison en fanfare ! Trois victoires pour ses trois premiers matchs de Championnats... Le DFCO a fait fort, très fort, attisant la curiosité des grands médias tels que L'Equipe, France Football, Aujourd'hui en France... qui n'ont pas manqué dans leurs différentes éditions de mettre en avant ce « petit poucet » accrochés aux crampons du grand Paris-saint-Germain. Que ça dure (on le souhaite évidemment) ou pas, c'est une sacrée pub dont a profité Dijon.