L’Heuroscope

 

Olivier Delcourt

Chapeau président ! Toutes nos (modestes) félicitations pour le formidable parcours du DFCO qui termine la saison 2017-2018 à la 11eplace du classement de la Ligue 1 – Conforama après une dernière victoire à Gaston-Gérard face au SCO Angers (2-1). Une sacrée prouesse dans la mesure où le club dijonnais est un des plus petits budgets de la compétition. Et Olivier Delcourt n’oublie pas d’associer Olivier Dal’Oglio, l’entraîneur, qui a su mettre en place un jeu spectaculaire porté vers l’attaque. Que du bonheur !

Ludovic Rochette

Le Président de l’AMF 21, Ludovic Rochette, a conduit à Bruxelles une délégation de 21 maires de Côte-d’Or découvrir le Parlement européen et la Commission européenne. Une façon de mieux faire connaître ces deux institutions qui constituent la clé de voûte de l’Union européenne, et de rappeler et de préciser aux députés et aux responsables administratifs rencontrés les attentes et les inquiétudes des élus locaux, faisant valoir au passage la disponibilité du formidable réseau des 35 000 communes de France pour relayer la nécessaire sensibilisation sur l’Europe auprès des habitants.

 

Ramya Chuon

C’est incontestablement l’artiste qui monte à Dijon. C’est pourquoi l’exposition qui lui est consacrée à la Galerie Une vie de rêve (2 bis rue Verrerie, à Dijon) tombe particulièrement bien. Les œuvres de Ramya Chuon, peintre et designer d’espace, y seront présentes du 31 mai au 31 juillet. A ne pas manquer !

 

Bernard Schmeltz

Bernard Schmeltz, 57 ans, préfet de Corse, préfet de la Corse du Sud, a été nommé préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d'Or. Il remplace Christiane Barret qui occupait leposte depuis le 1er janvier 2016. Avant sa nomination sur l’île de Beauté en mai 2016, Bernard Schmeltz avait occupé à plusieurs reprisesle poste de préfetdans le Lot-et-Garonne, la Vendée et l’ Essonne).

 

Christophe Gonnet

Il y a des anniversaires d’entreprise qui ne passent pas inaperçus : les 25 ans d’Odysséo en ont été l’exemple. Qui pouvait imaginer, il y a un quart de siècle, que Christophe Gonnet irait au bout d’une passion formidable qui fait de lui un des principaux acteurs du music-hall en France. Pour l’occasion, il avait convié l’ensemble de ses artistes (environ 150 personnes) à une soirée qui leur était dédiée à Soultzmatt, en Alsace, au Paradis des Sources. Un établissement qui lui appartient, plus important encore que le Domaine du Lac.