Spécial Immo : La SPLAAD présente un agenda très fourni en 2018

 

Des opérations qui avancent, prennent forme, des bâtiments qui sortent de terre... Locataires et propriétaires qui prennent possession de leurs logements... L'actualité de la SPLAAD (Société Publique Locale «Aménagement de l'Agglomération Dijonnaise») est très fournie en 2018. Marion Joyeux, sa directrice, dresse un état des lieux.

Quai des Carrières blanches – Dijon

Achevés en aout 2015, les travaux d'aménagement du quai des Carrières Blanches ont métamorphosé ce site. Ouvert sur le canal de Bourgogne et le lac Kir, le quai des Carrières Blanches fait la part belle à la nature et à l'eau. Sa promenade le long des berges s'emprunte à pied ou à vélo. De nombreux lieux de détente accueillent les riverains et les habitants de toute l'agglomération. Au coeur de cet espace rénové, de nouveaux logements en accession à la propriété seront bientôt disponibles, à deux pas des commerces et services présents au sein du quartier de la Fontaine d'Ouche et à 15 minutes en bus du centre-ville de Dijon.

Le programme de Nexity touche à sa fin. 24 logements seront livrés au début du printemps

De son côté, Constructa s'est vu confier 300 logements dans le temps. Les études de programme sont en cours et une première réunion de travail devrait avoir lieu d'ici un mois pour acter les phases de l'opération. Petits collectifs et maisons s'inscriront dans le cadre d'un nouveau parcours résidentiel. Dans tous les cas, l'accession se fera à des prix raisonnables.

 

Centre ville - Chenôve

Redéfini autour de sa place centrale et de la rue Armand Thibaut, le nouveau centre-ville devient le véritable cœur de vie de la ville ainsi que le point d'articulation vers les autres quartiers et l'agglomération, en accueillant tous les modes de transport : tram, bus, voitures, vélos, piétons. Lieu d’animation  avec « Le Cèdre », cette centralité constitue également un espace de vie au quotidien pour les riverains et les cheneveliers. Tous les services indispensables à leur quotidien seront dans un rayon de 2 à 3 minutes à pieds : commerces de proximité, services culturels, administratifs, sociaux, équipements sportifs, écoles et transports, pôle médical.
Le « Centre-Ville » de Chenôve ambitionne, à terme la construction d’environ 330 nouveaux logements destinés à l’accession (libre et sociale) et à la location.

L'immeuble « La Cour Margot » et ses 44 logements seront livrés ces prochaines semaines.

Les commerces, dont un Carrefour, ouvriront à partir de mai-juin. Ce seront, soit des transferts des commerces du centre Saint-Exupéry, soit des commerçants extérieurs à cette partie de Chenôve.

Pour les autres îlots qui s'inscrivent dans le projet « centralité », une consultation de promoteurs est en cours pour un total de 80 logements.

 

Coeur de ville - Quetigny

Avec l’arrivée de la ligne T1 du tramway au cœur de Quetigny, un réel potentiel de développement de centralité s’est présenté. L’un des enjeux majeurs a donc été de s’appuyer sur cette dynamique pour renforcer, développer et animer la place existante afin d’offrir une centralité attractive à la ville de Quetigny.
La création de cette nouvelle centralité se traduit par la réhabilitation de la place et l’aménagement de nouveaux équipements.

Les travaux sur la Place centrale sont en cours pour l'ouvrir, l'aérer, l'inscrire dans une continuité avec son environnement. Il y a là, au travers de cet aménagement, une véritable volonté d'aider les commerçants qui souffraient jusqu'alors d'un manque de visibilité. Ces travaux se poursuivront jusqu'à mi-2019. La plantation très symbolique d'un premier arbre se fera le 10 mars.

Une consultation des promoteurs est également en cours pour qu'un premier permis de construire relatif à la construction de 40 logements soit déposé dans le courant de l'été.

 

Ecoquartier de l'Arsenal

L'Ecoquatier de l'Arsenal s’inscrit dans le projet Grand Sud visant à métamorphoser l’entrée sud de Dijon autour de programmes ambitieux tels que la Cité internationale de la gastronomie et du vin, les Passages Jean-Jaurès ou encore le secteur du Pont des tanneries.
L'Ecoquartier a été conçu afin de permettre une mixité générationelle et fonctionnelle (logements, bureaux, service, commerce, etc.). Différents équipements publics,  dont la Minoterie et le jardin de l'Arsenal déjà existants, contribuent à la vie et à l’animation du secteur. Une crèche privée, la Calypso, a d'or et déjà pris place au sein du site. La diversité de la typologie des logements permets de répondre à une pluralité de besoins. L'Ecoquartier accueillera ainsi des logements adaptés aux familles, aux personnes seules, aux personnes âgées ou en situation de handicap.

Le programme de Nexity le long du canal est en cours. 53 logements à l'accession libre seront livrés à la fin de l'année.

Villéo, sur l'avenue 3, a obtenu son permis de construire. La pré-commercialisation est lancée. Elle concerne 28 PSLA (accession aidée) et 28 LLM (location à loyer modéré). Le début des travaux est fixé entre juin et septembre 2018.

Sur l'avenue 2, Grand Dijon Habitat proposera 83 logements à loyer modéré. Démarrage des travaux avril 2018.

Un avis d'appel à projet a été lancé pour une résidence services seniors qui trouvera sa place à côté de la crèche, face au jardin de l'Arsenal. L'attribution du marché se fera d'ici deux mois.

Le Toit bourguignon prolonge des constructions qu'il a réalisées le long du canal avec 26 logements en accession abordable. Le permis de construire est en cours d'instruction. La commercialisation pourrait être lancée au cours du premier trimestre.

 

Ecocité Jardin des Maraîchers

L’Ecocité Jardin des Maraîchers se structure autour d’un mail central généreusement planté et accessible à tous. Cet axe central distribuera l’ensemble des voies de desserte du quartier composées de voies «pacifiées» où la voiture et le piéton se partagent l’espace. Une place est aménagée au nord, dans le prolongement du mail afin d'animer la vie de quartier. Cette dernière s'étends jusqu’aux pieds des anciens abattoirs reconvertis en commerces et en logements.
Ce quartier à dominante d’habitats  (1 500 logements à terme) accueillera également des commerces, des services et du bureaux. En proposant une très grande diversité de logements (du collectifs à l’individuel groupé en passant par l’intermédiaire, du studios aux T6, des « flats » et des duplex), l'Ecocité Jardin des Maraîchers s'adresse à tout type de public, qu'il s'agisse de familles, de personnes âgées ou encore d'étudiants.

De nombreux promoteurs et bailleurs sociaux y sont impliqués (Grand Dijon habitat, Voisin, Icade, Logivie, SCIC Habitat, Sopirim et Villéo). 360 logements sont en cours de construction. Certains appartements sont déjà occupés par des locataires de Grand Dijon Habitat et on attend les premières livraisons en mars et avril de cette année. Le mail sera végétalisé d'ici peu et l'aménagement du boulevard de Chicago avec un carrefour à feux tricolores facilitera l'accession au quartier.

 

Zac des Fontaines à Sennecey-lès-Dijon

Situé sur la commune de Sennecey-les-Dijon à 6 km du centre ville de Dijon, le projet de la ZAC des Fontaines repose sur une armature d’espaces paysagers où se mêlent jardins partagés, jeux pour enfants, noues de récolte des eaux de pluies, chemins de promenade, ... soit presque 5 hectares d’espaces publics dédiés aux personnes de tout âge.
L’objectif principal de ce projet est de favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle c’est-à-dire permettre aussi bien aux jeunes ménages qu’aux familles comme aux seniors de venir s’installer dans un cadre de qualité doté d’espaces publics qualitatifs.
Les typologies de logements proposées sont donc très variées afin de répondre aux aspirations et budgets du plus grand nombre : du collectif à l’individuel en passant par l’intermédiaire simple ou dense, du T2 au T5, des logements adaptés aux séniors...

Edifipierre a commencé la construction de 20 logements en accession libre. Orvitis proposera, de son côté, 20 habitations à loyer modéré et 20 logements en résidence seniors.

Le permis de construire déposé par Nexity est en cours d'instruction. Il concerne 30 logements en collectif. Les travaux de viabilisation se poursuivent sur certains lots pour lancer les commercialisations.

Derrière les Jardins à Corcelles-les-Monts

Situé sur la commune de Corcelles-les-Monts, l’aménagement du secteur « Derrière les jardins » proposera à terme une cinquantaine de terrains à bâtir, entièrement viabilisés, sur une emprise de 4,5 hectares proche du centre bourg et des équipements existants et à 15 minutes seulement de Dijon.
L’objectif de cette opération d’aménagement est d’impulser une nouvelle dynamique démographique sur la commune. La diversité des logements proposés (maison individuelle, individuel groupé, petit collectif) permettra d’attirer une plus large variété de population, notamment des primo-accédants et des familles. Des parcelles de plus petites tailles sont également prévues pour permettre l'accueil d'une population souhaitant quitter une maison trop grande pour un logement plus petit et mieux adaptés à ses besoins.

C'est un lotissement dont la commercialisation, prise en charge par la SPLAAD, débutera dans le courant du printemps. La vente des terrains se fera ainsi directement aux particuliers. Une quarantaine de maisons individuelles ou jumelées seront à bâtir. Certains lots de maisons jumelées seront commercialisés par des constructeurs.