Delatte, Bachelard, DLDG, Lepage, Sauvadet…

Corinne Lepage et la LiNo
Corinne Lepage, députée européenne, ancienne ministre et présidente de CAP21, est venue apporter son soutien à la liste « Fontaine solidaire » (liste d’union PS-EELV-PCF-Cap21) menée par Stéphane Gaillard (PS) à Fontaine-lès-Dijon dans le cadre des élections municipales. Une réunion qui s’est tenue à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau de la LiNo, la liaison routière qu’elle a combattu farouchement en sa qualité d’avocat. On se souvient en effet qu’elle avait défendu avec talent et succès l’association de défense (ADEROC) qui s’opposait à la réalisation de cette voie rapide. C’était il y a un peu plus de 25 ans…

Malika Gauthié enfonce le clou
Celle qui était la numéro 2 en 2008 sur la liste de François-Xavier Dugourd a confirmé tout le mal qu’elle pensait du sénateur UMP Alain Houpert candidat à la mairie de Dijon. La présidente de la Gauche Moderne de Côte-d’Or avait déjà déclaré fin février qu’elle refusait de rejoindre Alain Houpert au prétexte qu’il ne connaissait pas ses dossiers. Cette fois, elle reproche à Alain Houpert « de ne pas aimer Dijon et de tenir des « propos outranciers sur les infrastructures dijonnaises et ceux qui y travaillent ». Du coup, Malicka Gauthié a décidé d’afficher son soutien à François Rebsamen qu’elle juge « le plus compétent ».

« Redécoupage » dans le Châtillonnais ?
On connaît la position inflexible de François Sauvadet sur le redécoupage des cantons côte-d’oriens qu’il n’a pas hésité à qualifier de « charcutage ». Dans le nord du département où il est élu député depuis 1993, le président du conseil général a organisé quelques réunions pour poser les jalons d’une intercommunalité réunissant les cantons de Vitteaux et de Précy. Un « mariage » qui risque de surprendre les habitants de Précy plus volontiers tournés vers Semur-en-Auxois. Si la structure venait à se mettre en place, ce pourrait être Martine Eap-Dupin qui en prenne la présidence, François Sauvadet (qui n’est désormais plus élu à Vitteaux) n’ayant pas la légitimité pour occuper ce poste.

Une petite signature, SVP
Une habitante de Chenôve, malvoyante, affirme avoir été inscrite « malgré elle » sur la liste du « Rassemblement Bleu Marine pour Chenôve ». Une déclaration qui met mal à l’aise le Front national malgré les propos rassurants de la tête de liste locale. On se souvient qu’une telle situation avait été vécue dans le passé à Talant où de vieilles dames s’étaient retrouvées dans une situation similaire. Elles pensaient avoir signé une pétition…

La palme à Rémi Delatte
Le député-maire de Saint-Apollinaire n’a pas failli à la tradition. Il a été réélu très confortablement avec 78,83 % des voix. Ce score fait de lui le premier magistrat le mieux réélu des principales villes de Côte-d’Or.

Si près du but
Voilà qui est rageant : manquer l’élection dès le 1er tour à deux voix près. C’est ce qui est arrivé à Michel Bachelard, maire PS sortant de Quetigny à qui il n’a manqué que deux petits bulletins. Pareille situation avait été vécue lors d’une élection cantonale à Mirebeau-sur-Bèze où Louis de Broissia avait lui aussi manqué l’élection dès le 1er tour… pour une voix.

Il n’a pas mangé son chapeau
Le train des municipales d’Europe 1 l’avait « oublié », France 3 Bourgogne ne l’avait pas invité pour débattre avec les autres candidats aux municipales, les électeurs dijonnais l’ont écarté du second tour… Malgré tout ça, David Lanaud du Gray était un homme heureux au soir du 1er tour. 8,5 % des suffrages : un pari gagné pour le fantasque candidat de la Fête qui a tout de même fait presque deux fois mieux que la très sérieuse et très officielle représentante du Front de gauche. La mode du chapeau va-t-elle s’installer ?