The White Lotus

Saison 2, série américaine noire et grinçante de Mike White, avec notamment Jennifer Coolidge, Aubrey Plaza, Simona Tabasco et Haley Lu Richardson.

Le White Lotus de Taormine en Sicile ouvre ses portes à ses nouveaux pensionnaires dans un cadre époustouflant. Mais sous le lustre apparent de cet endroit féérique, les petites histoires des occupants de l’hôtel peuvent vite se transformer en énormes problèmes. Et la semaine va même s’avérer très longue pour certains…

Vers une tragédie attendue et inévitable

L'année dernière, The White Lotus débarquait sur nos plateformes avec « son humour de sale gosse et sa méchanceté jubilatoire ». Unanimement acclamée, auréolée de dix Emmy Awards, la série de Mike White nous embarque en Italie pour une deuxième saison qui reprend les codes de la première. Le principe reste le même : des personnages pleins aux as voient leur petit monde voler en éclats lors de vacances censées être parfaites.

Quelques secondes avant que les touristes américains ne débarquent, la responsable de l’hôtel cinq étoiles, Valentina (Sabrina Impacciatore), incendie son équipe qui a eu le malheur d’apporter un plateau trop petit pour le nombre de flûtes de Prosecco nécessaires. Un instant plus tard et voilà la même Valentina qui affecte un sourire obséquieux pour accueillir ses hôtes.

La saison 2 nous plonge aussi dans le même mécanisme scénaristique qui construisait la première : juste avant la fin du voyage, un événement tragique survient, et le spectateur est plongé pour un long flash-back le transportant avec une ivresse non dissimulée jusqu’à l’inévitable tragédie. Tout y est, de la victime dont on ignore évidemment l’identité à la présentation de chaque personnage sur le bateau qui conduit à l’hôtel.

Naturellement, cette saison 2 conserve les oripeaux de la comédie noire et grinçante. Mike White n’épargne aucun de ses personnages, qu’il parvient toujours à rendre fascinant et méprisable à la fois. Le mordant des dialogues fait mouche. La nouvelle galerie de personnages est superbement portée par un casting talentueux, sans oublier le brio de la mise en scène et l’épatante bande-originale.

Un drame satirique politique sans complaisance

Jennifer Coolidge est un des grands intérêts à nouveau de cette saison. Seule protagoniste récurrente de la franchise, Tanya est un grand personnage, à la fois ridicule et magnifique, très attachant et très drôle. Héritière névrosée et seule, en quête désespérée d’amour fou, elle veut absolument vivre en Sicile une journée comme la légende Monica Vitti. Une kyrielle de grands comédiens l’entoure : Farhid Murray Abraham, immense second rôle hollywoodien, Michael Imperioli, le neveu de Tony Soprano, ou encore Aubrey Plaza qui campe le personnage d’Harper, irrésistible tant par son « tirage de gueule » à toute épreuve que par son sens du style. « Cruelle, et souvent très drôle, cette avocate à l'allure féline d'Ava Gardner use et abuse de pics passifs-agressifs envers son « boring » de mari, en perpétuelle rivalité avec son ancien colocataire de fac qui a payé tout le séjour. Et son vestiaire est tout aussi irrésistible, des looks idéals pour des vacances en Italie, le « drama » en moins. »

La vraie force de The White Lotus est de trouver cet équilibre lui permettant d’être une œuvre totalement politique, mais jamais complaisante. En somme, la série condense tout ce que le réalisateur suédois Robert Östlund rêvait de faire dans Sans Filtre : taper sur tout le monde sans concession en étant réellement subversif. Et sans jamais oublier de susciter empathie et dégoût pour chaque personnage. Un grand bravo pour cette réussite.

Ce qui surprendra le plus pour cette saison, c’est sa maîtrise du drame. Au milieu de la satire réjouissante, The White Lotus ne brille jamais autant que lorsqu’elle s’attaque à la part d’ombre de ses personnages. On découvre alors une vraie complexité psychologique, des alternatives morales difficiles. Dès lors qu’on quitte la farce, la série gagne considérablement en puissance et en jouissance. Peut-être une piste à explorer lors de la saison 3, que l’on attend déjà avec impatience.

Raphaël Moretto

The White Lotus, série Warner Home Vidéo, saison 1, coffret de DVD, 20€ - idéal pour Noël !

Nouvelle saison HBO de 7 épisodes, diffusée sur OCS en décembre.