Une demande croissante en logements étudiants

La métropole bourguignonne offre une diversité de filières et de parcours d'enseignement supérieur dispensés par l'Université de Bourgogne ainsi que par différents établissements (Sciences Po, BSB, ESTP, ESEO, ESIREM, AgroSup, CESI, ESADD, ENSA, Ecole Ferrandi...). Le territoire accueillera également son école d'architecture (ESA) à la rentrée de 2024 qui prendra ses quartiers sur le site de l'ancienne usine Terrot.

Ces structures accueillent près de 40 000 étudiants soit 14% de la population métropolitaine dont 8% d’étudiants étrangers. Ainsi, la Métropole a vu le nombre de ses étudiants croître de + 4 000 étudiants en 4 ans et de 14% entre 2008 et 2018.

Sous l’effet de l’attrait de la population étudiante pour les filières universitaires spécialisées, le marché du logement étudiant dijonnais tend à se complexifier au fil des années et affiche désormais des signaux de tension.

En effet, le territoire dispose d’un total de 6 200 logements, dont 42% proposés par le Crous. Ainsi, le parc de logements dédiés aux étudiants (hors Crous) présente une situation de sous-offre avec un taux d’équipement qui s’établit à 7%.

Afin de répondre à cette demande croissante, 672 nouveaux équipements en projet ont été recensés en 2021. En termes de loyers, le loyer étudiant moyen à Dijon s’élève à 404 €, se situant en deçà de la moyenne nationale (hors Ile-de-France).

Néanmoins, des disparités marquées entre les différentes catégories de logements du parc sont constatées. Les loyers dans les résidences privées avec services arrivent en tête et oscillent entre 360 € et 480 €, talonnés de près par le parc diffus privé qui abrite près de 60% des étudiants de la Métropole et où les loyers sont compris en moyenne entre 374 € et 416 €.

Les loyers des logements du Crous sont les plus accessibles (entre 181 € et 330 € en moyenne) pour néanmoins des surfaces moyennes plus réduites (entre 10 et 15 m2).