Filansen : le chanteur… inspiré

En attendant son 5e album prévu dici quelques mois, lartiste dijonnais sort un nouveau singleet beaucoup devraient se reconnaître dans ce titre : « Besoin dair… » Filansen signe un retour aérienet aéré, si vous nous permettez lexpression.

Et si nous vous proposions une belle bouffée doxygèneen musique. Vous nous direz, à nen pas douter, que cette entrée en matière est facile puisque nous allons vous présenter le dernier single de Filansen intitulé : « Besoin dair… » Est-il besoin, dans la situation actuelle de rereconfinement, de vous expliciter ce titre choisi par celui qui appartient désormais au cercle des artistes dont le nom sonne aux oreilles des Dijonnais. Le « cercle des poètes disparus », pourrions-nous écrire, puisquils nous manquent tous depuis trop longtemps, contrainte sanitaire oblige.
Ses textes ne laissent pas indifférents. Imaginez quil débute tout de même cette chanson par la formule suivante : « Un besoin de silence… » Ce qui peut paraître comme un paradoxe pour celui qui a fait de sa (superbe) voix une signatureEcoutez son nouveau single sur sa page Facebook ou sur Youtube et vous comprendrez quil regrette le silence, dans cette période anxiogène où nous sommes tout un chacun plongés dans le tunnel médiatique des mauvaises nouvelles. Où chaque jour les chaînes dinfos nous dévoilent les courbes mortifères du Covid-19, tristes baromètres des temps modernes… « Un besoin de silence car on nentend plus nos rêves… », entonne-t-il, ce qui nest pas sans nous rappeler la célèbre formule dHugo Pratt : « La sortie est dans les rêves ». A linstar de lauteur des aventures oniriques du marin au coeur dor, Corto Maltese, Filansen (qui a, lui, le chapeau vissé sur la tête plutôt que la casquette de marin) nous fait à nouveau chavirer avec ce texte ciselé sur une douce mélodie envoûtante. Et de nous « faire prendre le large… », filmé avec son piano et sa guitare dans les champs !

Professeur au lycée Saint-Joseph

Celui qui a débuté à 12 ans, en empruntant son premier instrument à son frère aîné, et qui, dans les années 2000, a écumé les pianos bars dijonnais en commençant par déclamer les textes des autres avant de se jeter dans le grand bain avec ses propres paroles, nous élargit ainsilhorizon. Et nous donne un avant-goût de son nouvel album (le 5e tout de même) quil devrait sortir au mois de novembre, fort des titres quil a écrits durant les « enfermements » successifs. « Partager la musique, partager le plaisir, cest la raison pour laquelle je chante. Et cest très compliqué de partager depuis un an. Cest bien que les live sur les réseaux sociaux existent mais rien ne remplacera jamais la scène ».

Une scène où son amour des mots (dans une filiation revendiquée à Francis Cabrel ou Jean-Jacques Goldman) enthousiasme un public de plus en plus fidèle. Il faut dire que Filansen maîtrise la langue française puisque Philippe Butet (son vrai nom) enseigne le français et lhistoire-géographie au lycée professionnel Saint-Joseph. Cet artiste, comme il le dit lui même, « se nourrit de ses deux métiers » et jongle, avec maestria, entre ces deux mondes : l'école de la vie et l'école de la scène. Pour cette dernière, il faudra encore faire preuve de patience mais, avec son nouveau single « Besoin dair », Filansen montre quil est un chanteurinspiré et inspirant !

Camille Gablo

www.filansen.fr

Facebook : Filansen

Instagram : @filansen_officiel

et YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCyzCzIOmk7Tp0j7-kWhNjJQ