Un mental en acier… et un pied en or

Que pouvions nous souhaiter aux joueurs du Stade dijonnais pour cette année 2021, si ce n’est une première victoire ! C’est dorénavant chose faite lors la reprise du championnat de Nationale face à Chambéry. Mais autant la première mi-temps a été accomplie, autant la seconde le fut beaucoup moins… Si bien que les regrets auraient pu être au rendez-vous. Mais, heureusement, le mental (en acier) dijonnais… et le pied (en or) d’Anthony Fuertes ont fait la différence !

Le Stade dijonnais vient de remporter une victoire face à Chambéry lors de la reprise du championnat de Nationale, à Bourillot. Un succès qui relance les Stadistes dans la compétition en les faisant quitter les dernières places puisque les voilà maintenant au 10e rang. Un succès acquis au courage, dans les ultimes secondes si bien que les cœurs ont dû être bien accrochés jusquau bout. Tout comme la partie qui sest achevée sur le score de 22-20 !

Mené dun point au début des arrêts de jeu, le Stade récupère le renvoi adverse, déclenche lattaque de lultime chance, obtient une pénalité quil réussit et gagne la partieUn joueur illustre parfaitement cette volonté de lemporter : le demi douverture Anthony Fuertes, auteur de tous les points de son équipe, autant à laise pour passer cinq fois la balle entre les poteaux que pour marquer le seul essai dijonnais.

En tout cas, la recette du conseiller sportif du président, Benjamin Noirot, porte ses fruits. Nous lavions déjà entrevue le 24 octobre dernier lors de la première victoire contre Narbonne après 6 matches bredouilles mais le reconfinement était venu stopper les promesses. Là, même si tout na pas été rose puisque les Dijonnais menaient de 16 à 0 à la pause avant de se faire des frayeurs en seconde mi-temps, l’état desprit fut au rendez-vous pour ne pas avoir des regrets.

Le conseiller sportif nous déroule le fil du match : « Nous faisons une très bonne entame, une excellente première mi-temps avec du rythme. Nous tenons le ballon, nous concrétisons, nous sommes réalistes avec Anthony Fuertes en pleine forme. Une excellente conquête et une très bonne défenseNous ne faisons que 6 fautes en première mi-temps. Dans les vestiaires, je les préviens que Chambéry ne lâchera rien et cest ce qui sest passé. Ajoutons à cela beaucoup dindiscipline de notre part en deuxième période, 1 carton jaune, 11 pénalités et ils nous mettent sous pression constamment. Une erreur de leur part et un sursaut dorgueil de la nôtre qui a pris la forme dune séquence de jeu de 60 m avec une pénalité au bout nous permet, enfin, de remporter ce match ! »

Et lancien talonneur qui souleva, par deux fois, le Bouclier de Brennus dajouter : « Peut-être que nous aurions perdu cette rencontre en début dannée ! Linvestissement des joueurs est présent… »

Ne doutons pas quil travaillera, à lentraînement, la disciplineet quil demandera à ses troupes d’être meilleures dans la gestion des matches prochains.
Le mois de janvier étant capital puisque le Stade reçoit 3 fois sur 4 (il accueille Bourgoin et Dax et se déplace à Bourg-en-Bresse), nous ne pouvons que lui souhaiter de renouveler cette performance. De la première mi-temps sentend, car lalchimie de lor et de lacier ne sera pas toujours au rendez-vous !

Camille Gablo