La chevalerie de la Grande Boucherie : « Oyez-Oyez bonnes gens… »

    Après 42 ans de (très) bons et loyaux services, Jean-François Chenu cède sa célèbre enseigne sous les Halles à Julien Carrelet. L’histoire de la Grande Boucherie se poursuit…

    Cest une institution. Dans la Cité choisie pour porter haut et fort le repas gastronomique des Français classé au Patrimoine mondial de lUnesco, le nom de Jean-François Chenu est synonyme de qualité. Il faut dire que, depuis 42 ans, sous les Halles de Dijon, ce nom rime avec qualité. Et cela nest pas prêt de sarrêter puisque son successeur, Julien Carrelet, a les mêmes exigences.
    Si bien que si nous étions encore au Moyen-Age, à l’époque du célèbre couvent des Jacobins, là où les Halles ont vu le jour au XIXe siècle, la formule des crieurs publics aurait pu être la suivante : « Oyez, oyez, bonnes gens, damoiselles et damoiseaux, troubadours faites rugir les tambours. Sieur Carrelet succède à Sieur Chenu et vous pourrez tout autant festoyer et faire ripaille autour de vos tables rondes grâce à ce nouveau chevalier de la Grande boucherie ! » Rappelons que ce métier bénéfice de la plus ancienne corporation de France

    Voilà pour lanachronisme qui sera dégusté, comme il se doit, par les férus dhistoireRevenons au présent et à cette arrivée qui ne devrait pas passer inaperçue : celle dun grand professionnel, qui a, lui aussi, imposé la qualité comme maître-mot. Et ce, à Châtillon-sur-Seine où il fait, depuis 17 ans, le bonheur de ses clients dans sa boucherie-charcuterie Alésia Viandes au nom renvoyant à un passé encore plus ancien que le Moyen-Age !
    Julien Carrelet na jamais déposé les armes en matière de traçabilité et de circuits courts. Si bien que son enseigne est devenue lune des grandes adresses de Haute Côte-dOr. Il va lui même à la rencontre des éleveurs pour choisir ses bêtes. Ne manquez pas ainsi la Charolaise du concours de Saint-Christophe-en-Brionnais quil vous proposera pour NoëlOu encore ses volailles (de Bresse évidemment) qui vous régaleront lors des réveillons. Quant à son savoir-faire dans le domaine de la charcuterie, goûtez sa rosette (médaillée dor sil vous plaît !), son saucisson, son pâté en croûte, son jambon persillé ou encore son pâté en croute et vous partagerez notre enthousiasme. Pour les fêtes, nous vous conseillons ses escargots, ses ballotines, ses foies grasAussi « gentes dames et preux seigneurs », de Dijon et dailleurs, courrez chez Carrelet-Chenu !

    Boucherie-Charcuterie-Volailles Chenu

    Rue Quentin-Halles Centrales de Dijon, 21000 Dijon
    Tél
    . 03.80.30.54.92

    Livraison à domicile chaque jeudi matin