Chloé : toucher son rêve du bout du doigt

    Chloé Illig est une jeune femme qui déborde de créativité. Cela fera 5 ans en janvier prochain qu'elle est malvoyante. C’est lorsqu’on lui a offert une machine à écrire en braille et qu’elle a fait ses premiers essais sur du beau papier que la Dijonnaise a été touchée par cette typologie d’impression poétique. Enfin cet alphabet était mis en avant autrement que sur une boîte de médicaments !

    Chloé s’est lancée dans la réalisation de cartes au style épuré sur du papier texturé, qu’elle partage sur son compte Instagram. Elle y écrit en braille des mots, expressions personnelles ou encore des citations. Sa plume est souvent liée aux cinq sens : « on ira voir la mer », « à fleur de ta peau »…

    Elle explique l’engouement que connaissent ses créations sur les réseaux sociaux par leur singularité. Sous la succession de points saillants, vous trouverez la traduction du braille en lettres tamponnées. Les cartes de Chloé sont à destination de tout le monde, chacun pouvant aisément se les approprier. C’est une façon pour elle de sensibiliser au handicap, en l'associant à une dynamique créative et poétique, loin des clichés souvent négatifs qui lui sont accolés.

    Chloé trouve dans cette activité une belle issue à son histoire personnelle compliquée. Cela lui donne le sentiment de reprendre le contrôle de sa vie en choisissant ce qu’elle veut faire plutôt que de se voir dicter ce qui est bon pour elle. Ainsi, c’est une reconstruction personnelle qui se cache derrière ces cartes. Même si la jeune femme n’est plus en mesure d’occuper un emploi aujourd’hui, elle se réjouit d’être toujours capable de faire quelque chose de ses dix doigts, « cela me stimule au quotidien » nous confie-t-elle.

    Fondatrice du Sunday Market

    En dehors de sa propre activité artistique, Chloé est fondatrice et organisatrice du Sunday Market de Dijon, un marché nomade de créateurs. Le concept est de vendre des créations originales et de bonne qualité (papeterie, céramique, bijoux…) dans des endroits conviviaux : des appartements privés au Café Madeleine en passant par le Bistrot de la scène. Chloé sélectionne les objets faits main à proposer au public, de plus en plus nombreux au fil des années.

    Pour le moment, Chloé offre ses réalisations à son entourage et fait des échanges avec d’autres créateurs. Néanmoins, face à l’intérêt grandissant que suscite ses cartes, elle souhaiterait pouvoir les mettre en vente prochainement. Toucher son rêve du bout du doigt, c’est tout ce que nous souhaitons à cette jeune femme à la persévérance remarquable !

    Manon Remy

    Instagram : @duboutdudoigt

    chloemaloute@gmail.com