Christophe Lucand : « Venez nous voir ! »

« Nulle part ailleurs… » Cette formule ne fait pas référence ici à l’émission culte de Canal + pilotée par Philippe Gildas, mais à la typicité de la ville de Gevrey-Chambertin. Et nous n’écrivons pas cela uniquement eu égard à ses 9 grands crus, un véritable record en Bourgogne ! Cette commune située à 15 mn en voiture de Dijon – à 7 mn en TER – est exemplaire dans l’univers de Bacchus mais elle l’est aussi pour les actions de sa municipalité en faveur du bien-être de ses habitants. Ainsi que de l’attractivité, ce qui, vous en conviendrez, à proximité de la métropole de Dijon peut s’apparenter à une véritable gageure… Pour ce faire, le maire Christophe Lucand inscrit, depuis le début du mandat, Gevrey-Chambertin parmi les communes environnementales par excellence… Avec un maître-mot : « l’écologie positive ». Elle fut ainsi parmi les pionnières à implanter des bornes électriques publiques sur son territoire ou encore à développer des aides Coups de Pouce Vélos. En ce qui concerne l’attractivité, la commune n’hésite pas à être interventionniste en acquérant des espaces afin de les confier à des commerçants, des restaurateurs-traiteurs, des artisans, etc. Et là aussi, l’innovation est, par exemple, de mise avec l’une des premières enseignes Comptoir de Campagne accueillie en Bourgogne Franche-Comté. Tout est fait pour faire vivre la ville mais également pour que les Gibriaçois aient accès à des produits locaux… Nous ne pouvons ainsi que vous conseiller de vous rendre au marché du dimanche où vous pourrez vous en rendre compte par vous-même. Dans le même temps, le maire aspire à ce que sa commune fasse perdurer son histoire sociale, avec nombre de dispositifs d’aides pour toutes celles et tous ceux qui en ont besoin. Ses Coups de Pouce Carburants ont été particulièrement appréciés dans cette période de terrible inflation. Forte de son passé, la commune de Gevrey-Chambertin écrit son avenir au présent… Morceaux choisis de l’interview d’un maire visionnaire qui veut que Gevrey-Chambertin soit synonyme de « Nulle part ailleurs ! »

« Pour une écologie positive »

« Le plan 1000 arbres se poursuit avec nombre de plantations. Nous avons planté une micro-forêt urbaine avec les enfants. Nous avons débuté la désimperméabilisation de divers espaces. C’est le cas avenue de la Gare où nous avons développé plusieurs centaines de mètres de zones infiltrantes, avec des places de parking en pavés rouges totalement innovantes. Une action pour laquelle nous avons été mis en avant par le Syndicat du bassin de la Vouge. Nous œuvrons également à la lutte contre les îlots de chaleur avec, par exemple, le projet de réhabilitation du quartier des écoles. La création du parc urbain de Bergis va débuter cette année. Nous nous démultiplions aussi pour la transition écologique, avec les panneaux solaires en cours de développement sur les bâtiments communaux. Un grand diagnostic sera effectué sur l’ensemble de ceux-ci pour pouvoir avancer plus avant. Le 100% LED est également en cours de déploiement. L’extension des ateliers municipaux est aussi particulièrement durable: charpente bois, couverture bois, panneaux solaires, récupération de l’eau de pluie. Nous sommes autonomes en eau pour l’été et les périodes de canicule. Et nous allons sans doute nous doter de deux cuves supplémentaires afin de voir plus loin. Il ne faut pas oublier non plus l’installation de 11 bornes électriques publiques, soit 22 places, sur notre territoire. Comme nous avons été en avance sur ce dossier, nous avons réussi à bénéficier de subventions. Nous avons aménagé 2,5 km de pistes cyclables et nous sommes en réflexion sur la suite. En ce qui concerne ce mode de transport doux, je n’oublie pas non plus les Coups de Pouce vélos que nous avons mis en place, afin d’aider à l’achat de vélos neufs ou d’occasion, classiques ou électriques. C’est une écologie positive que nous défendons. Nous ne sommes pas là pour culpabiliser les gens ou pour donner des leçons, chacun faisant comme il veut et surtout comme il peut, mais la collectivité a, à son niveau, un rôle incitatif. Et c’est ce que nous faisons ici à Gevrey-Chambertin »

« De belles enseignes commerciales »

« L’implantation du Clos du Roy est une excellente nouvelle. Par son activité traiteur, le chef Philippe Poillot fait venir nombre de ses clients, dont beaucoup sont originaires de la métropole. Tout en rayonnant dans l’événementiel, sa boutique et son salon privatif, qu’il est possible de réserver pour des apéritifs, des dégustations, des petits repas, apportent leur pierre à l’attractivité de la commune. C’est l’exemple parfait de ce que nous avons besoin. Nous souhaitons du « nulle part ailleurs » et des structures de cette taille. Le Clos du Roy est une belle affiche… Mais nous avons aussi accueilli le premier Comptoir de Campagne, qui est une enseigne présente essentiellement dans le Sud de la France, en Auvergne et en Rhône-Alpes. Leur première boutique en Bourgogne Franche-Comté a ouvert à Gevrey-Chambertin. Cette épicerie propose des produits de dépannage Casino mais aussi et surtout des produits locaux originaires de 20 à 25 km alentours. C’est une enseigne durable, écologique et éthique et nous sommes fiers d’être la première commune à l’avoir accueillie. Je pourrais également revenir sur l’arrivée d’Estelle, fleuriste végétaliste, qui donne des cours et organise des ateliers création. C’est une vraie originalité pour Gevrey-Chambertin. Tout cela, c’est formidable. Nous avons également Le Clos des Artisans qui fêtera sa première année d'existence au mois de juin. A notre demande, 11 artisans se sont regroupés en association et vendent leurs créations ou leurs produits dans la même boutique. C'est original, inédit et c’est encore le moyen de promouvoir les produits locaux ».

« Une ville commerciale, attractive et… souriante ! »

« Toutes ces implantations ont pu être rendues possibles par la mairie, car elle est propriétaire de 6 espaces commerciaux au centre bourg. Si nous n'avions pas cette volonté, les espaces occupés actuellement par ces commerces seraient devenus des logements, y compris l'ancienne Caisse d’Epargne où s’est implanté le Clos du Roy. Notre objectif est de faire vivre la commune, favoriser son attractivité et l’emploi. Sachant que nous sommes à 15 mn de Dijon, c'est un enjeu de taille. Nous ne voulons pas subir l’attractivité dijonnaise mais réussir à en profiter. Si j'avais un message à adresser aux habitants de la métropole, ce serait celui-ci : Venez, venez à Gevrey ! Le dimanche matin, vous pouvez vous rendre au Brunch des Halles de Dijon mais vous pouvez également venir au Brunch du marché de Gevrey-Chambertin. Nous portons ce marché hebdomadaire qui fêtera ses 3 ans à l’automne. Il est toujours présent malgré le contexte qui a été compliqué pour tous les marchés. L’ouverture massive des magasins le dimanche en a fait couler plus d'un. Entre 15 et 20 commerçants font vivre le nôtre et beaucoup nous sont fidèles depuis le premier jour. Nous avons ainsi une belle buvette, Margote, Food’Charme, un poissonnier, un rôtisseur, un producteur d’huitres de Charente, etc. A proximité de Dijon, ce marché dominical est véritablement, si vous me permettez l’expression, à déguster ! Nous faisons tout pour que Gevrey-Chambertin soit une ville commerciale, attractive et souriante ! »

«  Une histoire sociale »

« Gevrey-Chambertin a une coloration et je l’assume pleinement. C’est notre héritage, notre histoire d’être une ville sociale. Gevrey-Chambertin, qui était une commune d’ouvriers viticoles ayant accueilli par la suite des cheminots, est une ville qui prête attention à ses habitants. Le budget de notre CCAS est conséquent par rapport aux nombre d’habitants pour lesquels nous avons développé tout un éventail d’actions sociales. Je pense notamment aux dispositifs pour les jeunes : les Coups de Pouce Vie active, destinés à financer des projets dans le cadre des études ou autres. Il suffit qu’ils viennent frapper à la porte de la mairie, explique quels sont leurs projets. Ils remplissent un dossier et sont reçus et peut être aidés. Un exemple : un étudiant qui a besoin d’un ordinateur pour poursuivre son cursus peut se tourner vers nous, un jeune qui a un projet culturel également… Nous avons également les Pass Sports et Loisirs pour les enfants qui font une activité sur la commune. Ils peuvent bénéficier d’une aide de 30 à 60 € et ce dispositif fonctionne à plein. Nous avons aussi mis en place les Coups de Pouce Carburants, qui se traduisent par des aides de 3 x 35 € sur 3 mois, ce qui est, je le rappelle, supérieure à la dotation de l’État. Nous avons souhaité que ces Coups de Pouce Carburants ne soient accessibles qu’aux personnes en activité avec des revenus modestes. Notre volonté est d’être une ville à l’écoute et aux côtés de ses habitants. Quel que soit l’âge ou la situation de nos administrés, la commune propose quelque chose. Nous avons des accompagnements pour les familles, les jeunes, les aînés, les personnes en situation de handicap. Ce sont les piliers du CCAS… »

« Entretenir le lien social »

« Tout ce que nous faisons dans le domaine social n’est pas une politique de guichet. Nous ancrons cela dans une véritable dynamique citoyenne. Tout comme nous le faisons avec la démocratie participative, notre volonté est d’entretenir le lien social. Par le biais de réunions de quartiers régulières, d’une communication active sur différents supports – nous avons ainsi dématérialisé l’affichage légal disponible sur la borne installée à côté de la mairie mais aussi sur le site internet. Le terme démocratie participative peut apparaître désuet et je préfère celui de lien social mais ce n’est pas un vain mot ici à Gevrey-Chambertin, bien au contraire ! »

Propos recueillis par Camille Gablo