Anne-Céline Molherat : « Je me voyais bien travailler dans le monde de l’art »

Voilà le genre d'interview qu'on ne trouve pas souvent dans la presse écrite. Des questions qui sortent de l'ordinaire, parfois impertinentes mais toujours souriantes... qui provoquent des réponses « cash ». Maître Anne-Céline Molherat est commissaire de justice, une profession qui a vu le jour le 1er juillet dernier, date qui a vu la fusion des professions d’huissiers de justice et de commissaires-priseurs judiciaires. Anne-Céline a accepté de se prêter à un exercice que nous vous proposons de retrouver chaque mois dans les colonnes de Dijon l'Hebdo.

Votre autoportrait en trois mots…
Joyeuse, persévérante et rêveuse.

Votre principale qualité ?
L’optimisme.

Votre principal défaut ?
L’exigence.

Si vous deviez résumer votre activité en trois qualificatifs ?
Humain, impartial et stressant.

Un autre métier que vous auriez pu faire ?
J’ai, depuis toute petite, adoré tout ce qui était attrait à l’art de manière générale. Je me voyais bien peintre, créatrice de mode ou restauratrice d’œuvre d’art…

Le mot de la langue française que vous aimez le plus ?
La paix.

La valeur essentielle à défendre ?
L’équité ! Je me souviens encore d’un cours à la faculté de droit sur la notion d’équité. Cela reste profondément encré en moi. Cette notion de traitement juste, égalitaire et raisonnable est pour moi essentielle dans ma vie quotidienne.

La femme qui suscite chez vous le plus d'admiration ?
Coco Chanel. Pour moi, cette femme est une légende. Elle a créé un véritable empire. Certes une femme très exigeante avec les autres mais également généreuse et une très grande créatrice.

Une chose qui vous énerve profondément dans la vie ?
Le mensonge.

Comment vous protégez-vous des contrariétés ?
Grâce aux choses simples : mes amis autour d’une bonne bouteille de Bourgogne et un grand plateau de fromages.

La question qu’on ne vous a jamais posée et que vous aimeriez que je vous pose ?
Pourquoi Dijon ?

Et si je vous la pose ?
Les opportunités, le cadre de vie et le hasard faisant bien les choses.

Quels posters aviez-vous dans votre chambre d’adolescente ?
Certains de mes dessins et des affiches de défilés de mode.

Marcel Proust avec sa madeleine… Et vous, quel meilleur souvenir vous ramène à votre enfance ?
Les musiques que mon papa me faisait écouter, comme Michel Berger, Les Beatles, Erik Satie…

Où avez-vous été la plus heureuse jusqu’à présent ?
Là où je suis actuellement !

Si vous disposiez de la merveilleuse lampe d’Aladin, quels seraient les trois vœux que vous formuleriez ?
- Pouvoir arrêter le temps afin de profiter d’avantage de certains instants.
- Que l’homme soit moins égoïste et respecte son prochain.
- Concernant le 3e vœu je le laisse à quelqu’un d’autre 😉

Votre série télé préférée ?
Breaking Bad.

L’appli que vous utilisez le plus ?
WhatsApp.

Propos recueillis par Jean-Louis Pierre