Université : Une « grande fête notariale… » studieuse

C’est en substance un retour aux sources, pourrions-nous écrire. Les notaires de la région retournent à la Faculté de Droit de Dijon. Le 1er juillet, le Conseil régional des notaires de la cour d’appel de Dijon organise, en effet, un événement majeur qui regroupera plus de 1 200 personnes… Au programme : des ateliers de formation continue mais aussi un temps de rencontre particulièrement convivial. Gros plan sur l’Université notariale…

C’est une première. Le Conseil Régional des Notaires de la Cour d’Appel de Dijon organise son Université le vendredi 1er juillet. Un événement de taille puisque celui-ci réunira plus de 1 200 personnes. Rappelons que cette instance regroupe les notaires de Côte-d’Or (140), de Saône-et-Loire (114) et de Haute-Marne (37)… Ceux-ci seront présents ainsi que leurs collaborateurs afin de participer à une trentaine d’ateliers au cours de cette journée où les deux maîtres-mots seront formation et… convivialité. Comme l’explique le président du Conseil Régional, Me Jean-François Lanel, qui exerce à Chalon-sur-Saône, « c’est une manifestation symbolique à double titre. Elle l’est tout d’abord après les deux années compliquées marquées par la Covid que nous venons de vivre. Et le lieu qui nous accueille est symbolique aussi puisqu’il s’agit de la Faculté de Droit de Dijon, qui représente, en quelque sorte, le creuset pour nous tous ».

« Nous avons une obligation de formation continue pour les employeurs et cet événement permettra de booster encore le niveau de formation pour l’ensemble des métiers concernés : de la standardiste d’accueil jusqu’au notaire en passant par toutes les professions qui travaillent à nos côtés : juristes, comptables, négociateurs immobiliers… », ajoute le président de la Chambre de Notaires de la Côte-d’Or, Me Guillaume Lorisson, avant de préciser : « Il faut savoir que nos effectifs, que ce soit en ce qui concerne les notaires mais aussi nos collaborateurs, ont considérablement augmenté ces 5 dernières années ».

« Le rôle essentiel d’employeur »

Les notaires et celles et ceux qui travaillent à leurs côtés bénéficieront ainsi de cours sur le droit de la famille, de l’entreprise, immobilier, international, rural et viticole, comme il se doit dans notre région. Mais pas seulement puisqu’il sera également question de fiscalité, de conseil patrimonial… mais aussi d’accueil des clients. Et la liste est loin d’être exhaustive. Ainsi les intitulés des ateliers sont-ils légion : « l’’investissement immobilier par des étrangers », « la réforme du statut de l’entrepreneur individuel », « l’optimisation de la transmission », « les obligations environnementales en matière de ventes d’immeubles », « les problématiques d’assainissement lors de l’acquisition d’une maison », « la protection des personnes vulnérables… » pour ne citer que ceux-ci.

Me Didier Levray, vice-président du Conseil régional des Notaires, insiste, quant à lui, sur « le rôle essentiel d’employeur local des notaires, notamment, dans nombre de cantons ruraux » : « Cela compte. Le recrutement de collaborateurs, pour lequel nous rencontrons aussi des difficultés, représente un vrai sujet. Tout comme la formation… qui est, chez nous, capitale. Un rédacteur chevronné, ce n’est pas moins de 4 à 5 ans d’études… Cette Université représente une façon de montrer à l’ensemble du personnel notre considération pour leur rôle, pour leurs compétences… »

Car l’époque est certes à la dématérialisation des actes administratifs, aux visioconférences ou encore au télétravail mais la proximité et la dimension humaine sont aussi au cœur de toutes ces professions, le notaire intervenant dans l’ensemble des événements majeurs de la vie. Entre formation et convivialité, cette Université représente ainsi « la fête du Notariat ». Une fête studieuse comme il se doit !

Camille Gablo