Le rideau s’ouvre sur la vie de Molière

L'autrice Sabine Doumerg-Defaut revient nous cultiver avec humour et passion, cette fois au sujet du célébrissime Molière, dont on honore cette année le quadricentenaire de la naissance.

Bientôt 400 ans donc, que Molière est étudié, cité, joué ou encore imité, pourtant, si l'auteur est connu, l'homme beaucoup moins. Qui donc a réellement été Jean-Baptiste Poquelin ? C'est ce que Sabine décortiquera dans un premier temps, depuis son enfance dans un milieu aisé jusqu'à son exil, en passant par son métier d'avocat -qui à l'époque lui permet d'être directeur de théâtre-, la charge de tapissier du roi dont il avait hérité de son père et qu'il délèguera à son frère cadet, ou encore sa vie sentimentale et la seule enfant qui lui survécut.

Dans un deuxième temps, Sabine dévoilera la face sombre du pouvoir à l'époque, celui que Molière a si souvent évoquée dans ses pièces mais dont il s'est aussi servi. Car le connaîtrait-on aujourd'hui sans le soutien des seigneurs ou de Louis XIV ? En ce XVII ème siècle, pétri de violence et dominé par un clergé féroce, de nombreuses créations théâtrales sont en effet interdites, mais Louis XIV aime la culture au point de regarder des comédies en cachette, il fait même montre de ses talents de danseur dans une pièce de Molière -ah si la photo avait alors existé.... Et si le Roi craint l'Eglise, il apprécie tant les œuvres de l'auteur qu'il lui octroie une pension à vie, lui permettant d'écrire sans se soucier des lendemains.

Ressorts du pouvoir, faiblesses de l'être humain, place des femmes dans la société, les thèmes les plus Molieresques semblent avoir traversé les siècles et la conférencière évoquera donc également l'atemporalité exceptionnelle du dramaturge. Enfin les spectateurs découvriront quelques aspects peu évoqués, comme ses citations, dont plusieurs ont connu une célébrité indépendante de leur auteur, l'origine de son pseudonyme ou encore la signification exacte de l'expression « langue de Molière ».

Désireuse de varier les plaisirs, Sabine débutera la conférence par une vidéo d'une représentation du Malade Imaginaire avec Tchéky Karyo puis, au milieu de son récit, laissera place quelques minutes à la compagnie talantaise le Rocher des Doms. Guidés par Sylvain Marmorat, cinq élèves de la compagnie joueront donc un extrait de deux comédies de Molière sous les yeux des spectateurs.

C. C

Samedi 11 juin 2022 à 16 h

Salle de l'Académie, 5 rue de l'Ecole de Droit. Dijon

(Entrée libre)