Lino : des travaux qui vont aller dans la bonne direction

Persévérer. Ne jamais abandonner. Voilà qui caractérise bien Dominique Grimpret, le maire de la commune d'Ahuy, qui a fait de la Lino, cauchemar des automobilistes depuis plus de 7 ans, un de ses chevaux de bataille. Il avait promis de faire sauter les bouchons. Il est en passe de réussir. Les travaux devraient débuter avant la fin de l'année.

Les débuts de sa croisade n'ont pas été une partie de plaisir. L'élu de la Métropole profite d'une réunion d'une organisation patronale, au printemps 2018, pour faire la connaissance de l'ancien préfet, à l'époque tout juste installé à Dijon. L'occasion est belle pour l'interpeller sur les problèmes de circulation rencontrés sur la Lino. Un échange courtois suivi de courriels... Hélas, pas de réponse...

Pas question de céder au découragement. Un nouveau préfet, Fabien Sudry, succède à Bernard Schmeltz en août 2020. Bis repetita. Dominique Grimpret « attaque » le plus haut représentant de l'Etat en Bourgogne sous toutes les coutures. De vive voix, par voie de presse, par courriels, et sur France 3 Bourgogne où l'occasion lui est donnée d'interpeller les pouvoirs publics sur ce problème. « La fameuse goutte d'eau, comme on dit communément, c'est quand un chef d'entreprise de la zone d'activités a décidé de créer une association des usagers de la Lino » se souvient Dominique Grimpret. C'est à ce moment que les choses ont vraiment bougé. Deux réunions importantes ont été organisées : en janvier 2021 et en décembre dernier. Tous les scénarios possibles ont été présentés. Et les choix actés. « Le gros avantage de la formule retenue, c'est que l'argent est disponible. Département, Métropole, Région, Etat ont donné leur accord depuis 2015 qu'ils prendraient en charge les travaux qui devraient débuter au cours du dernier trimestre 2022 » explique le maire d'Ahuy qui regrette l'absence de soutien de ses collègues élus. « Surtout le maire de Fontaine-lès-Dijon qui a toujours considéré que cela ne concernait que la commune sur laquelle était situé le rond-point... »

Concrètement, le rond point d'Ahuy n'aura plus la fonction de rond-point. On ne pourra donc plus en faire le tour. Quand on vient de Dijon, on pourra accéder à la Lino par une entrée créée derrière le magasin Biocoop qui permettra de rejoindre la Toison d'Or. On n'utilisera plus l'entrée habituelle. Côté Ahuy, il y aura un double échangeur. On pourra sortir de la Lino quand on vient de la Toison d'Or et y rentrer quand on voudra prendre la direction de Talant-Plombières.

Quant à un passage de la Lino à 2 x 2 voies, Dominique Grimpret sort son joker : « Là le coût ne sera plus le même. On parle de plus de 150 millions d'euros. Et le temps que les politiques se mettent d'accord... »

J-L. P