L’Hôtel du Nord… change d’atmosphère

Dans la vie d’un établissement hôtelier, un changement de nom n’est pas une opération anodine. Bien au contraire… Et c’est d’autant plus vrai lorsque cela concerne l’un des plus vieux établissements de la Cité des Ducs. L’Hôtel du Nord devient l’Hôtel Darcy - Dijon Centre. Cette nouvelle appellation, que l’on doit à son emblématique dirigeant, Dominik Frachot, devrait être dégustée, comme il se doit, par de nouveaux clients.

« Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ! » Tous les cinéphiles (mais pas uniquement) connaissent cette réplique culte d’Arletty dans le film l’Hôtel du Nord. Afin de dérouler le tapis rouge au nouveau nom de l’établissement éponyme dijonnais, cette mise en bouche s’impose d’elle-même : L’Hôtel du Nord… change d’atmosphère !

Et elle nous a semblé incontournable eu égard au fait que, comme le film de Marcel Carmé qui a été élevé au rang de monument du cinéma français, l’Hôtel du Nord représente, lui, un véritable monument de l’hostellerie-restauration dijonnaise. Comme nous le rappelons dans la page précédente, sa genèse remonte au milieu du XIXe siècle. Et, depuis 1977, son odyssée se poursuit sous la férule de Dominik Frachot qui n’a de cesse d’innover pour que cet établissement s’inscrive pleinement dans son époque. Après son père, son grand-père et son arrière-grand-père qui a débuté l’aventure en 1907 en acquérant ce qui, au fil des années, allait devenir cette célèbre institution.
« Autant, dans le passé, nous étions à la croisée des chemins – toutes les routes menaient à cet hôtel –, autant, aujourd’hui, nous sommes excentrés. Nous vivons en société, nous sommes bien obligés de composer avec ses coups de butoir. Nous avons ainsi vu arriver le parking, les changements de sens, le tram… Plus personne ne circule en voiture aujourd’hui devant l’hôtel. Et le passage des normes 1 à 4 étoiles à 1 à 5 étoiles dans l’hôtellerie a aussi profondément modifié la donne. C’est un autre coup de butoir… Quand on vit en société, il y a des avantages et des inconvénients. Soit on accepte le challenge et on se bat, soit on vend. Et nous avons choisi d’agir pour lutter contre la baisse de fréquentation de nos chambres », explique l’emblématique dirigeant.

«  Le restaurant fonctionne très bien »

Et de souligner : « Le restaurant, le salon, le caveau tournent très bien mais l’hôtellerie a besoin d’un coup de boost. Plus de 75% des réservations se faisant dorénavant par Internet, le positionnement est capital. Hors, lorsqu’un client voit Hôtel du Nord, dans son imagination, c’est toujours le Nord d’une ville. Avec Hôtel Darcy - Dijon Centre, les potentiels clients nous trouveront beaucoup plus facilement. Et ce nouveau nom marquera notre proximité avec le square Darcy. Cette évolution ne perturbera ni les Dijonnais ni nos nombreux habitués qui savent parfaitement où nous sommes situés. Pour les personnes extérieures, elle facilitera les choses tout en favorisant notre référencement. Ce changement est important parce que nous avons hérité d’un patrimoine et nous en modifions le nom. Cela ne se serait jamais fait il y a 40 ans mais, dans un monde qui bouge à vitesse grand V, le changement du positionnement est essentiel ».

L’innovation permanente

Et c’est une façon aussi de réécrire l’histoire, puisque le restaurant de cet hôtel a également fait l’objet d’un changement de nom au siècle dernier. A l’époque, Jean Didier du Guide Kléber (il fut ensuite le rédacteur en chef du Bottin Gourmand) avait émis l’idée et Dominik Frachot avait alors imposé le « Restaurant de la Porte Guillaume ». C’était il y a 25 ans… et, depuis, son succès ne s’est jamais démenti. Evidemment, la qualité de la cuisine y est aussi pour beaucoup, tout comme ses rénovations successives qui en ont fait un lieu des plus cosy et agréable.

L’innovation est inscrite tout en haut du carnet de bord de ce dirigeant d’entreprise : l’Hôtel du Nord fut ainsi le premier établissement dijonnais à opter pour les couettes et à installer Internet dans les chambres. Et, comme il le met en exergue, « la réussite n’a rien à voir avec de la chance » mais est inhérente à « une véritable culture d’entreprise ». Et à ses collaborateurs qui, pour la plupart, sont à ses côtés depuis de nombreuses années (voir ci-dessous). A l’image de sa directrice Carole Panart qui a bientôt 40 ans de maison.

Une chose est sûre : que ce soit avec son ancienne appellation Hôtel du Nord ou bien avec la nouvelle Hôtel Darcy - Dijon Centre, cet établissement reste (et restera) un grand cru…

Camille Gablo