Joël Abbey : Savoir-faire architectural 100% Côte-d’Or !

L’ancien maire et conseiller général de Pontailler-sur-Saône, Joël Abbey, continue de rayonner dans l’univers de l’architecture. Après avoir été reconduit à la présidence du CAUE de la Côte-d’Or (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement), il a été élu vice-président de la Fédération nationale des CAUE.

Assurer la promotion de la qualité architecturale, urbanistique mais aussi environnementale, tel est le rôle du CAUE qui, depuis sa création le 20 août 1979, dessine le visage de la Côte-d’Or. Le 1er octobre dernier, son conseil d’administration renouvelait à sa tête l’ancien maire et conseiller général de Pontailler-sur-Saône, Joël Abbey, proche du président du conseil départemental François Sauvadet, avec qui il partage notamment « l’amour des territoires » et la défense du patrimoine et du « savoir-faire 100% Côte-d’Or ».
Et le 16 novembre dernier, à la Maison de la Recherche à Paris, en présence de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités locales, Jacqueline Gourault, Joël Abbey était élu vice-président de la Fédération nationale des CAUE. Ainsi, aux côtés du président Joël Baud-Grasset (à la tête, quant à lui, du CAUE de Haute-Savoie) et après avoir été membre du conseil d’administration, l’édile de la plaine la Saône fait désormais partie de la nouvelle équipe pilotant cette structure représentant les intérêts des CAUE auprès des pouvoirs publics, des collectivités territoriales, des milieux professionnels mais aussi facilitant la mise en commun de toutes les expériences sur le territoire national.
Alors que nombre de nouveaux visages apparaissaient sur la photo de famille prise sur le perron de la Maison de la Recherche, Joël Abbey était l’un des rares à avoir été conforté – enfin là nous pourrions même dire renforcé – au sein de cette instance nationale qui, durant ce mandat de 6 ans, interviendra sur nombre de dossiers majeurs : le logement, les programmes Actions cœur de ville, Petites villes de demain (13 communes sont concernées dans le département), le paysage, le devenir des friches commerciales, le renouvellement du pavillonnaire…

« Elaboration des lois »

«  La FNCAUE représente un lieu d’échanges et de mutualisation des activités des CAUE dans chaque département mais c’est surtout la représentation, la promotion et la défense des CAUE. Et nous devons défendre ces structures telles qu’elles ont été établies par la loi dite d’architecture de 1977. Dans certains endroits, les CAUE et les Agences techniques départementales ont le même directeur, et cela nous le souhaitons pas parce que cela équivaut à la mort de l’architecture dans les territoires ruraux. La situation en Côte-d’Or, où cela n’est pas le cas puisque nous travaillons beaucoup avec l’Agence mais chacun restant dans son domaine, montre que cela se passe très bien puisque nous avons plus de 200 communes qui nous demande d’intervenir », met en exergue Joël Abbey, tout en soulignant : « La Fédération porte aussi la voix des CAUE dans les grandes concertations nationales sur les grands enjeux du cadre de vie lors des débats préparatoires à l’élaboration des lois. C’est un levier important ».

A l’échelle nationale, comme à l’échelon départemental, Joël Abbey apporte sa pierre à l’aménagement des territoires. En Côte-d’Or, il est entouré, au sein du CAUE, d’une équipe d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes, dirigée par Xavier Hochart. Cette équipe intervient en amont sur les dossiers de développement des communes, qui aspirent à restaurer ou réhabiliter leur patrimoine, aménager des espaces publics, opérer des transformations durables… Mais celle-ci sensibilise aussi à l’architecture et à l’environnement les citoyens de demain, en intervenant auprès des primaires, des collégiens, des lycéens et des étudiants.

Autant d’actions qui font dire à Joël Abbey : « L'architecture, l'urbanisme et le paysage composent notre cadre de vie et sont des atouts pour nos territoires, mais ils sont aussi essentiels pour le maintien et l’accueil des populations. Pour cette raison, le CAUE doit continuer à soutenir la qualité de ces fondamentaux culturels, au bénéfice de tous les habitants ».

Joël Abbey a la culture du CAUE chevillée au cœur et il la portera au niveau national, tout comme François Sauvadet, président, rappelons-le aussi, de l’Association des Départements de France, qui défend les départements sur la scène nationale ! Et les deux assurent la promotion de la Côte-d’Or…

Camille Gablo