Magapomme : Le rêve devenu réalité

A Bretenière, il n’y a pas qu’AgrOnov, le pôle d’innovation en matière d’agroécologie, qui œuvre pour la préservation de la planète. Non, c’est dans cette commune située à seulement 15 mn du centre-ville de Dijon qu’a vu le jour Magapomme, qui s’est imposée comme l’un des espaces de vente directe les plus prisés du département. Nous vous proposons de croquer, à notre manière s’entend, ce haut lieu des circuits courts qui ne manquera pas de faire votre bonheur.

Ce n’est parce que Martin Luther King disait avec humour « si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier » que nous plaçons les projecteurs sur l’enseigne Magapomme. Ceci vous rappellera, qui sait, l’un des plus beaux discours du célèbre militant des droits civiques : la graine de cette structure est inhérente à un rêve. Souvenez-vous « I have a dream… » Celui de Manuel Contour fut de récolter des pommes en Côte-d’Or. Alors que nombre d’oiseaux de mauvais augure prétendaient que les pommes n’allaient pas se plaire sur notre territoire, il planta son premier hectare en 1993. Depuis, ce ne sont pas moins de 9 hectares sur lesquels sont cultivées 24 variétés différentes de pommes, auxquels ont été ajoutés 2 hectares pour des asperges vertes. La cueillette libre-service lui a permis de se faire connaître… Mais pas seulement puisque, bien avant que le Covid-19 n’impose les circuits courts dans les us et coutumes de consommation, Manuel Contour développa un magasin où il vendait bien évidemment ses pommes mais surtout proposa aux producteurs locaux de le rejoindre dans l’aventure. Le Verger de Bretenière (le nom de son premier magasin) vit ainsi le jour en 1998. Dix ans plus tard, il ouvrit un second magasin plus spacieux et les producteurs furent de plus en plus nombreux à le rejoindre. Et les clients de plus en plus fidèles, si bien qu’aujourd’hui cet espace de vente piloté par sa fille Mélissandre compte 3 vendeuses : Marie, Emilie et Adeline. Et le verger et son chef de culture Maxime recherchent actuellement une à deux personnes à temps plein… Sans omettre les saisonniers qui rejoignent chaque année l’exploitation.

Les valeurs – la formule « pas de tomate en hiver » prend tout son sens – y sont pour beaucoup, à l’instar de la qualité des produits locaux proposés. 85% d’entre eux sont originaires de Bourgogne Franche-Comté, les autres étant bien évidemment estampillés « made in France ». Un exemple pour les plus lointains : les huîtres, particulièrement attendues en cette période de fin d’année, bénéficient ainsi du label Marennes-Oléron. La maison Moissenot, basée à Brouage, travaille le jeudi avec la Criée de l’Ile d’Oléron avant de proposer, dès le vendredi, ses fines et ses spéciales de Claire aux clients de Magapomme.

De saison, local et durable…

Si l’on se rapproche, les exemples sont multiples, puisque la structure travaille avec environ 70 producteurs qui ont tous en commun l’amour de leur métier. Allez juste quelques exemples afin de vous mettre l’eau à la bouche : la Ferme Mairey, située à Mont-Saint-Jean, n’a pas son pareil pour la viande ovine mais aussi pour le foie gras de canard (notez-le bien, là aussi, à la veille des fêtes de fin d’année). Et nous ne pouvions que commencer par la ferme de Pascal Laprée, les délices de cet éleveur-producteur étant commercialisés chez Magapomme depuis l’origine.

Mais nous pourrions tout autant évoquer la Fromagerie des Marronniers à Origny-sur-Seine, dans le Châtillonnais, et son magnifique Epoisses AOP fermier au lait cru, Poul’et Compagnie à Saulon-la-Chapelle, la Grange aux Volailles à Chevigny-en-Valière… Ou encore la Ferme de Labergement à Moloy où l’éleveur-glacier Mathias Colson fait des merveilles. Sachez également que, Bourgogne oblige, Magapomme travaille aussi avec des vignerons… et pas moins de six brasseurs locaux, tous plus passionnés les uns que les autres.

Une chose est sûre : sur les étals du magasin Magapomme, vous ne trouvez que le meilleur, l’enseigne ayant sélectionné une liste d'excellents produits régionaux, provenant de vergers, de fermes ou d'atelier artisanaux. C’est ainsi à une quinzaine de minutes du centre-ville de Dijon le temple de la vente directe de légumes, de fruits, de viande, de poissons, de fromages… Tout est frais puisqu’il n’y a jamais de stock, à la différence des grandes surfaces. N’hésitez pas à aller sur leur site (www.magapomme.com) pour voir les jours de livraison des différents produits (pour les volailles de Noël, les commandes se font uniquement en magasin).

Avec Magapomme, vous êtes ainsi au plus proche du travail des producteurs et vous participez à un mode de consommation de saison, local et durable. Pas d’intermédiaires, des coûts de transport optimisés, une empreinte carbone limitée, une traçabilité optimale… les avantages sont multiples.

Membre du Réseau Bienvenue à la Ferme Côte-d’Or et agréée par la marque du conseil départemental « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or », Magapomme a su, bien avant que les circuits courts ne soient sur toutes les bouches (enfin là nous aurions dû écrire dans toutes les bouches), ouvrir la voie. Martin Luther King aurait apprécié… Magapomme ayant réussi avant tout le monde à passer du rêve (des circuits courts) à la réalité !

Camille Gablo

 

Magapomme

Route de Saulon la Chapelle, 21110 Bretenière

Horaires d’ouverture :

Du mardi au vendredi : De 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h

Le samedi : De 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h

www.magapomme.com