La grande évasion

Pour sa rentrée en présentiel, du 17 au 19 septembre prochains, Dijon Congrexpo a décidé de frapper fort avec le premier salon dédié au vélo organisé dans la région. Une nouveauté en plein dans l’air du temps (pardon le grand air), le nombre de cyclistes (sportifs ou bien épaulés par l’assistance électrique) ne cessant de grimper. Alors que vous soyez un habitué des pentes du Ventoux, des vélos routes de la Côte-d’Or ou bien des pistes cyclables urbaines (ou si vous voulez le devenir), voici LA destination incontournable !

Le journaliste et écrivain, Antoine Blondin, dont tous les amoureux de la Petite Reine ont lu les meilleurs ouvrages, aurait sabré le champagne en apprenant qu’enfin la Bourgogne Franche-Comté allait profiter de son premier salon du Vélo. Le meilleur commentateur du Tour de France, qui avait un sens aiguisé de la formule – « on lui doit notamment l’expression Apéro : Verres de contact ! » – aurait dégusté, comme il se doit, cet événement. Tout comme son appellation faisant la part belle au partage : Vélo & Co. Une appellation bien trouvée puisque s’il y a bien un mode de déplacement doux que partagent un nombre de plus en plus élevé de Français, c’est bien le vélo ! L’engouement s’est accéléré depuis déjà quelques années mais le tournant s’est encore accentué depuis le premier déconfinement. Quelques chiffres pour illustrer cette évolution majeure : en 2020, la fréquentation des pistes cyclables a affiché une hausse de 27% ; 30 millions de Français de plus de 15 ans font du vélo au moins une fois par an et ils sont 3,3 millions à pousser sur les pédales chaque jour. Enfin plus ou moins puisque le vélo à assistance électrique a aussi le vent en poupe, permettant à tout un chacun, quel que soit son âge, de s’adonner à la bicyclette… Ajoutons à cela que parmi les nouveaux usagers figurent de plus en plus d’actifs pour leur déplacement domicile-travail, imposant dans le langage usuel le terme « vélotaf ». C’est ainsi que le nombre de km total parcourus par an dans l’Hexagone est estimé à 11 milliards !

Des aides à l’acquisition de matériel – comme celle du conseil départemental de la Côte-d’Or, partenaire majeur de cet événement (250 € pour un vélo à assistance électrique et 100 € supplémentaires si celui-ci est assemblé ou produit en Côte-d’Or, dont ont déjà bénéficié 500 personnes), les dispositifs étatiques tels que la prime à la conversion ou le Coup de Pouce vélo réparation ainsi que moult Plans vélos – pour n’en citer qu’un, la Région investit ainsi 5 M€ pour passer à la vitesse supérieure – accélèrent aussi ce mouvement d’ampleur.

« Une terre de vélo »

Du 17 au 19 septembre prochain, les nouveaux ou anciens disciples du vélo ont donc rendez-vous au palais des Expositions de Dijon pour le premier salon du genre dans la région. Et signe que Dijon Congrexpo croit beaucoup en ce nouveau rendez-vous qui a tout pour s’inscrire dans la durée, c’est avec Vélo & Co qu’il effectue sa grande rentrée avec le public après de trop nombreux mois d’inactivité… présentielle ! Le président de Dijon Congrexpo, Jean Battault, n’a pas manqué de s’en féliciter : « Le vélo est devenu l’activité populaire par excellence : jeunes ou moins jeunes, en compétition ou pour se balader le dimanche en famille, au quotidien pour aller à l’école, se rendre à son travail ou pour s’en servir comme outil de travail…Dijon Congrexpo ne pouvait pas rester à l’écart de ce phénomène de société. C’est à l’occasion de plusieurs échanges avec Olivier Lévy, membre du bureau de l’ASPTT Dijon Cyclisme, qu’est née l’idée d’organiser Vélo & Co, partant également du constat qui peut paraître surprenant qu’il n’existait pas d’événement analogue en Bourgogne ».

Et Jean Battault de baliser la route de ce rendez-vous : « Cette 1ere édition s’adresse à tous les types de visiteurs, comme en témoigne le programme très dense alliant la dimension spectaculaire des shows aux conseils utiles sur le choix du matériel, l’entretien, la sécurité, la santé, l’information sur les circuits touristiques, les nouvelles solutions de mobilité urbaine… ».
A ses côtés, la présidente de Côte-d’Or Tourisme, Marie-Claire Bonnet-Vallet, illustrant le soutien fort du conseil départemental à cette manifestation, a mis en exergue : « La Côte-d’Or est une terre de vélo. Ce n’est pas le fruit du hasard, c’est un travail au long cours comme le prouve le développement des infrastructures à l’image des 350 km de véloroutes. Aussi ce Salon représente-il un nouvel événement majeur dans l’éco-système vélo ».

Une piste d’essai

Le comité régional de la Fédération française de cyclisme, la fédération française de cyclotourisme, Chris Bike Dijon ou encore le VéloTour ont aussi emboîté la roue. Et l’ASPTT Dijon cyclisme d’accompagner fortement cet événement en organisant le départ et l’arrivée de sa Cyclosportive La Côte-d’Orienne & Co le dimanche 19 septembre avec 3 nouveaux parcours sécurisés : 60, 100 et 140 km ouverts aussi aux féminines, VAE (vélos assistance électrique 60km et 100km) cadets (60 km) à partir de 16 ans (2).

Durant 3 jours, les visiteurs pourront retrouver des équipementiers et distributeurs mais aussi tester les vélos de tout type (musculaires, à assistante électrique, VTC, VTT, BMX, pliant, vélo cargo, etc.) sur une piste d’essai. Des démonstrations de mécanique, permettant d’acquérir plus d’autonomie pour soigner sa monture, se dérouleront. Nombre de shows (BMX Flat, Trial Freestyle…) ainsi que de multiples conférences (comment préparer son voyage à vélo, les bienfaits du vélo sur la santé…) sont aussi au programme.
Aurélie Gonnet, qu’il n’est plus besoin de présenter, reviendra sur son périple Dijon-Pékin. Le film « Hokkaïdo, défier l’hiver à vélo », dévoilant la superbe aventure vécue par les Dijonnaises Florence Archimbaud et Sylvie Massart, sera projeté… Du matériel, du spectacle et de belles émotions sont au programme de de ce premier Vélo & Co où des cyclistes professionnels sont annoncés. Ceux dont Antoine Blondin aurait magnifiés les exploits… Aussi du 17 au 19 septembre, n’hésitez pas à prendre la route du palais des Expositions. A vélo… ou pas !

Camille Gablo

Voir également sur le site veloandcodijon.com

Pour plus de renseignements ou vous inscrire à cette cyclosportive : www.aspttdijoncyclisme.fr/la-cote-d-orienne

Un salon hybride

Ce Salon Vélo & Co sera réellement celui de toutes les nouveautés puisque ce sera aussi le premier événement hybride organisé par Dijon Congrexpo. Le salon présentiel sera en effet complété par un format digital accessible en ligne à partir du 16 septembre jusqu’au 26 septembre. Après avoir déjà innové dans le domaine on line avec le premier salon digital de l’Habitat, Dijon Congrexpo réitère cette fois-ci en présentant sur la toile les offres des exposants ou encore en proposant, par la suite, en replay les multiples animations. N’hésitez pas ainsi à vous rendre sur digital.veloandcodijon.com