Pour les pêcheurs d’aujourd’hui et de demain…

« Génération Pêche », tel est le message inscrit sur le guide 2021 édité par la Fédération départementale pour la pêche et la protection du milieu naturel en Côte-d’Or. Ce n’est pas un hasard… Cette structure présidée par Jean-Pierre Sonvico multiplie les actions pour les générations actuelles comme pour les générations futures. Dans le domaine de la pêche-loisir comme dans celui du développement durable…

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant quil ne nous prenne par la gorge », écrivait, avec la justesse qui le caractérisait, Winston Churchill qui était, il faut le savoir, un passionné de pêche. Il taquina même la truite avec Franklin Delano Roosevelt au plus fort de la Seconde Guerre mondiale au bord dun lac québécois. Cette formule pourrait être inscrite sur le fronton de la Fédération départementale pour la pêche et la protection du milieu aquatique de Côte-dOr, tellement celle-ci a su anticiper le changement afin d’œuvrer à la préservation de la planète. Son nom lillustre parfaitement et reflète nombre de ses actions participant de lentretien du milieu naturel.

Elle apporte ainsi sa pierre à la remise en état des cours deau, sous la tutelle de son directeur du pôle technique, Jean-Philippe Couasné. Elle a été, notamment, maître d’œuvre des travaux sur lOuche, que ce soit à Crimolois ou à la Chartreuse, en partenariat avec le centre hospitalier. Son objectif : favoriser la restauration des milieux propices à la reproduction du poisson comme les frayères à brochets dans les bras morts et zones humides communiquant avec la Saône et les ruisseaux frayères à truites. Les études réalisées quelques mois seulement a posteriori afin d'évaluer le travail ont illustré le bien-fondé de telles actions sur la population piscicole. Nombre de beaux spécimens de truites ou de brochets ont été observés. Et lapport de ces opérations pour la biodiversité dans son ensemble nest plus à prouver.

La mise en place de parcours No Kill sur tout salmonidé – dont, récemment, celui sur lOuche en aval de Dijon, sur les communes de Neuilly-lès-Dijon, Crimolois, Fauverney et Rouvres-en-Plaine développe la pratique sportive tout en préservant les populations et augmentant le peuplement naturel. Et la Côte-dOr dispose de « nombre de ces parcours No Kill », comme le souligne Angèle Guillemin, responsable de la communication de la Fédération, qui explique également « tout lintérêt du réapprovisionnement » : « Cela permet pleinement de soulager la pression sur les populations naturelles. En outre, les truites que nous incorporons ne se reproduisent pas et nous sommes sûrs de nos poissons, on ne peut plus sains ». Il faut dire que ceux-ci sont élevés à la pisciculture fédérale qui bénéficie dun cadre privilégié à Velars-sur-Ouche et qui est animée par une équipe de deux techniciens. Avec une écloserie, forte dune capacité de 450 000 alevins, des structures de prégrossissement puis de grossissement, et enfin un bassin de stockage destiné aux poissons ayant atteint la taille escomptée, cette pisciculture permet de satisfaire les commandes des associations de pêche.

L’ouverture au brochet maintenue le 24 avril

Trente tonnes ont ainsi été déversées lannée dernière dans les cours deau côte-doriens. Tout en réduisant limpact sur les populations sauvages, ces lâchés savèrent particulièrement efficaces quant à lobjectif de gestion halieutique, satisfaisant la demande des pêcheurs. Cela permet à la Fédération, qui est, au demeurant, lune des rares de lHexagone à posséder sa propre pisciculture, d’œuvrer, là aussi, à la préservation de lenvironnement mais aussi au soutien du loisir-pêche. Comme ce fut encore le cas pour louverture de la pêche à la truite (première catégorie) le 13 mars dernier celle du brochet (deuxième catégorie) étant programmée et maintenue le 24 avril.

Regroupant 65 AAPPMA (Association agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique), la Fédération se mobilise ainsi pour le bonheur des 25 000 pêcheurs que compte le département, ce qui en fait, là aussi, lune des fédérations les plus importantes de France. Elle les tient informés par le biais, notamment, de son site Internet sur les modalités de pratique en lien avec les contraintes sanitaires. Pour ce 3e confinement, ils peuvent sadonner à leur passion dans un rayon de 10 km de leur domicile. Et, eu égard aux nuages du Covid qui se sont accumulés depuis plus dun an maintenant, elle a multiplié les initiatives pour leur éclaircir lhorizon : opérations de parrainage, cartes découvertes, jeux concours afin doffrir des bons dachat

Que ce soit dans le domaine de l'écologie ou bien de la solidarité, tous les deux étant essentiels dans la période que lon traverse, la Fédération de Côte-dOr sait répondre présent. Afin d'écrire lavenir durableNe doutons que Winston Churchill qui aimait à la fois prendre le changement et la gaule par la main aurait apprécier pêcher en Côte-dOr !

Camille Gablo

www.fedepeche21.com

4 rue Louis Neel

21 000 Dijon

Tel : 03 80 57 11 15

federation-peche21@wanadoo.fr