La France épinglée par le vaccin !

Quelle est la teneur des contrats passés avec Pfizer- BioNTech  et Moderna ? Quid des promesses faites aux citoyens ? Pas facile de succéder à Edouard Philippe ! En fond de décors élyséen, Jean Castex 1er Sans Vaccin aurait pu figurer dans l’émission vespérale de Canteloup sur TF1 ce triste vendredi de fin janvier. Ciel ! L’homme s’est révélé une fois encore grotesque à force de lapalissades, tout en se permettant d’exiger responsabilité, vigilance des Français. Tout en brandissant la menace de sanctions au moindre manquement au couvre-feu. Mais tout en se gardant bien de dire un mot sur la question qui fâche : la pénurie criante de vaccins. A quand un « mea culpa, mea maxima culpa » de la part du 1er Ministre ? De nombreux Français ne sont plus dupes de la dramatique défaillance ainsi que du manque d’anticipation dans le combat contre la pandémie.

La Covid-19 met ainsi à nu l’Exécutif français tout comme la Commission européenne présidée par Ursula von der Leyen. La Santé publique est un domaine qui relève de la compétence des Etats membres, tandis que l'Union européenne ne peut – sur le plan constitutionnel - que se prévaloir d’une action complémentaire, donc limitée. Face aux défis mondiaux induits par le Coronavirus, l’UE a cru bon se substituer à ses 27 partenaires ! Or, elle s’avère incapable de faire respecter les livraisons de vaccin : les géants de l’industrie pharmaceutique tels que Pfizer- BioNTech, Moderna, voire AstraZeneca lui tiennent la dragée haute ! On connaît la suite : pour avoir abandonné leur souveraineté et jouer collectif, une grande partie des pays de l’Europe se retrouve aujourd’hui bernée. Comme il se doit, il y a des états dissidents ou débrouillards : le gouvernement hongrois vient d’annoncer avoir conclu un accord pour acheter jusqu'à deux millions de doses du vaccin russe Spoutnik V. La rumeur court selon laquelle d’autres Etats-membres de l’UE se préparent à faire bande à part et à regarder du côté de l’Oural comme de la Chine ou encore les USA pour faire leur propre marché (1). Il semble que l’Italie s’apprête à suivre dans cette voie, quitte à payer le prix fort.
Peut-on encore croire à une Europe qui se fait doubler de toutes parts ? Qu’en pensent Poutine ou Xi Jinping ou même Joe Biden ?

Le Coronavirus met sérieusement à mal la clique bruxelloise. En revanche, le Brexit a permis à la Grande-Bretagne d’avoir les mains libres, d’acquérir des stocks supérieurs aux quotas fixés par l’UE afin de mener en urgence une campagne de vaccination massive. Il semble que l’Allemagne, elle-même, s’apprête à faire cavalière seule, à démarcher en direct les labos ! Israël a anticipé depuis l’été dernier avec des pré-achats auprès de Pfizer ou Moderna. L’Algérie, le Maroc, l’Egypte tout comme l’Iran reçoivent des vaccins provenant de Chine. Et ce, la plupart du temps gratuitement ! Une façon convaincante pour l’Empire du Milieu de consolider ses bases commerciales extra muros… Le Covid, lorsqu’il devient objet de marketing, sert à merveille certains pays hors UE : la Suisse offre ainsi la possibilité à de riches étrangers de bénéficier de la vaccination. Qu’attendent Macron, Castex, Véran pour jouer eux aussi les francs-tireurs et cesser de remettre notre sort aux mains de l’Europe?

Honte ainsi à la France de Pasteur, pas fichue de garder une place honorable dans la recherche - faute d’un soutien financier de l’Etat. Depuis des années, Angela Merkel, elle, n’a pas mégoté dans des dotations importantes en ce domaine. Quant au gouvernement français, il semble avoir oublié les plans d’investissement annoncés à diverses reprises par le Président de la République afin de rapatrier chercheurs et pans entiers de l’industrie pharmaceutique partis en Asie ou en Inde. Bref, à quand notre autonomie ?

Avoir démarré une campagne sans disposer de munitions nécessaires, c’est un pétard mouillé dont tout Français en âge de se faire vacciner est aujourd’hui la victime. Plus grave, c’est carrément un énorme mensonge d’Etat. La France compte réellement « 66 millions de procureurs » a récemment affirmé Emmanuel Macron ; il reste à chacun d’entre nous de s’acquitter de la mission originelle impartie à ce corps de la magistrature : défendre les intérêts de la société, veiller à l'ordre public. Doit-on demander à Dupond-Moretti d’abandonner son maroquin de Garde des Sceaux afin d’endosser à nouveau sa robe d’avocat pour assurer la défense de Castex, de Véran ainsi que celle des patrons des Agences régionales de la Santé (2) ?

Marie-France Poirier

  1. Les laboratoires Johnson & Johnson , Novavax et CureVac devraient être les prochains à demander une autorisation de mise sur le marché.

(2) Le Président de la République est le seul personnage de l’Etat à bénéficier d’une immunité dans l’exercice de sa fonction.