Alimentation : La Côte-d’Or porte bien son son nom…

Le menu des actions du conseil départemental est vaste afin de soutenir les filières agricoles mais aussi pour favoriser, dans le même temps, une alimentation saine, authentique et durable pour les consommateurs. Nous vous proposons un petit tour de ce cercle vertueux…

L’édition 2020 de la Foire internationale et gastronomique de Dijon étant annulée, Covid-19 oblige, la Ferme Côte-d’Or ne s’implantera pas, malheureusement, cette année au cœur de la cité des Ducs. Véritable mini-salon de l’Agriculture (il a lui aussi été repoussé) dans la capitale régionale, cette initiative du conseil départemental de la Côte-d’Or a, depuis la première graine en 2008, affiché un beau succès. Pas moins de 20 000 personnes poussent en moyenne chaque année les portes de cette ferme éphémère destinée, comme l’a souligné le président du conseil départemental, François Sauvadet, « à représenter la vitrine d'une agriculture qui fait la fierté de la Côte-d’Or et qui contribue à sa richesse ». Tout en développant : « Nous n’avons pas découvert les bienfaits et les avantages du consommer local pendant le confinement. Cela fait plus de dix ans que notre collectivité a fait le choix de structurer l’agriculture locale et de favoriser les circuits locaux. Et, au final, on se rend bien compte que l’alimentation 100% Côte-d‘Or, c’est bon pour toute la Côte-d’Or et tous les Côte-d’Oriens ! »

C’est ainsi que, lors de la Ferme 2019, il lançait la nouvelle marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or » avec son emblème : la baguette réalisée par l’Union des boulangers de, vous vous en doutez… Côte-d’Or. Une façon pour le Département de faire également sien un proverbe catalan qui proclame : « Le meilleur pain est celui de la maison… » Pardonnez-nous pour ce petit tour de l’autre côté des Pyrénées et revenons à nos moutons (ou à nos vaches charolaises), parce que cette marque permet pleinement de promouvoir les qualités de nos produits et les savoir-faire de notre département.

Les vignes aussi

La traçabilité étant dorénavant sur toutes les bouches des consommateurs, cette marque déposée est garante de ce qu’il est désormais coutume d’appeler les circuits locaux. Et c’est une stratégie « gagnante-gagnante » qui est au menu de l’action départementale : gagnante pour les consommateurs et leur alimentation mais aussi gagnante pour l’ensemble des filières agricoles, dont nombre d’entre elles, rappelons-le, subissent des difficultés. Cette innovation s’est ainsi inscrite dans l’accord cadre signé par le Département et la Chambre d’Agriculture engageant quelque 15,5 M€ sur la période 2020-2025. « Le soutien aux filières locales témoigne aussi de notre volonté de proposer aux consommateurs une alimentation saine, authentique, durable, locale », explique également l’ancien ministre, pour qui « la vente directe représente l’avenir ». D’où l’avènement d’un nouveau site Internet permettant une mise en relation entre les consommateurs et les producteurs locaux : www.jveuxdulocal21.fr

Une carte vous informe notamment sur tous les lieux (fermes, domaines, marchés, magasins de producteurs) où vous pouvez trouver votre bonheur. Véritable annuaire des produits en circuits courts, créé à l’initiative de la Chambre d'Agriculture de Côte-d'Or avec le soutien du conseil départemental, ce site vous permet de trouver, à proximité de chez vous, la réponse (locale) à toutes vos envies. Et il est aussi une porte d’entrée vers le Drive Fermier développé par le réseau Bienvenue à la Ferme.

Ayant acquis 20 ha de terres en 2017 à Perrigny-lès-Dijon afin d’en faire une véritable vitrine de l’agro-écologie mais également en 2019 une soixantaine d’ares de vignes à Pommard pour soutenir l’appellation Bourgogne Côte-d’Or, le Département m’a de cesse d’occuper le terrain… du bien-manger et du bien-boire local. Et la liste de ses actions est loin d’être exhaustive… Une façon de montrer que « la Côte-d’Or est LA terre agricole par excellence ! » Autrement dit, en matière d’alimentation, la Côte-d’Or porte bien son nom !

Camille Gablo