Lycée Les Marcs d’Or : Une fondation pour le monde du BTP

Du CAP jusqu’à la licence, de la 3e à bac +3, le lycée des Marcs d’Or représente un établissement incontournable pour ceux (et celles !) qui se destinent aux métiers du bâtiment et des travaux publics. Autrement dit, des secteurs d’activité en plein développement…

Nous pourrions sans conteste qualifier le lycée Les Marcs d’Or de… fondation pour le bâtiment et les travaux publics. Et ce, parce qu’il forme du CAP jusqu’à la licence, par la voie professionnelle ou l’apprentissage, les jeunes qui se destinent aux nombreux métiers de ces secteurs en pleine expansion. Des secteurs d’avenir, comme l’explique le nouveau proviseur Rémy Heyte, qui a précédemment inscrit le lycée Eugène-Guillaume de Montbard sur la voie de la réussite : « Ces domaines marchent très bien. Tout l’enjeu est d’expliquer aux collégiens qu’à la clef ils trouveront des emplois. Notre carte des formations est suffisamment large pour mettre sur le marché des exécutants jusqu’aux cadres décideurs. Après être passés dans nos murs, ils pourront ainsi intégrer la vie active quel que soit l’échelon dans l’entreprise. Les perspectives de carrière sont aussi très intéressantes. Avec un BTS ou un Bac Pro, ils peuvent rapidement prendre des responsabilités dans les sociétés. Nous entretenons d’excellentes relations avec les entreprises mais aussi avec la FRTP et la FFB, avec dans l’idée de former au mieux les futurs collaborateurs de ce ces entreprises. Nous sommes attentifs à leurs attentes, quitte à adapter nos formations aux besoins des territoires ».

Le lycée Les Marcs d’Or accueille également une seconde générale et technologique avec, comme spécificité, l’option DAT (design architecture technique) et une section européenne (langue vivante anglais). « Cette voie générale est à dimension humaine avec un encadrement au plus près des élèves. Nous sommes en plein dans la bienveillance et nous avons les moyens et les outils pour accompagner au mieux les jeunes vers un bac STI2D, à forte connotation architecture ou énergie », met également en exergue le proviseur, tout en ajoutant : « Avec ce bac, ils peuvent poursuivre avec un BTS ou un DUT et enchaîner avec un diplôme d’ingénieur à l’ESTP (ndlr : l’Ecole supérieure des travaux publics qui vient de s’implanter dans la capitale régionale). C’est un véritable parcours sécurisé à Dijon que nous offrons ».

Pour ce faire, le lycée Les Marcs d’Or « donne les clefs et les codes pour préparer à la vie active, en dispensant les savoir-faire mais aussi les savoir-être permettant de valoriser les compétences des jeunes ».

Fort de 600 élèves, dont 200 en internat (non sectorisé si bien que n’importe quel élève de 3e peut postuler pour les voix professionnelle ou générale et technologique), cet établissement devrait connaître une véritable cure de jouvence : « Des chantiers vont s’ouvrir. Notre objectif est d’accueillir les jeunes dans un beau lieu où ils se sentent bien. Nous avons les compétences métiers et cela devra aussi transparaître dans nos locaux. Nous allons également mettre en avant tout le travail effectué dans les formations au niveau de la digitalisation. Dans les domaines de l’innovation, nous disposons ici de véritables experts qui sont à la pointe au niveau du BIM (Modélisation des Informations du Bâtiment) ». Rappelons que cet établissement propose également des BTS : bâtiment, travaux publics, technico-commercial option bâtiment mais aussi enveloppe du bâtiment en partenariat avec le lycée Saint-Joseph). Sans omettre une licence pro avec, cette fois-ci, l’Université de Bourgogne (conduite de travaux pour le développement durable).

Quand l’on vous disait que cet établissement représentait une véritable fondation des métiers du bâtiment et des travaux publics…

Camille Gablo