François Parry : Une belle pierre de la Dijon Valley

A la rentrée de septembre 2019 a ouvert à Dijon la nouvelle Ecole Supérieure Appliquée au Design et au Digital. Et, pour la présider, un nom s’est imposé de lui même : François Parry, à la tête d’entreprises informatiques, ancien président de Cap Nord, qui a la transmission inscrite dans les gènes. Portrait d’une des (très) belles pierres de la Dijon Valley, qui, sans conteste, représente un excellent entraîneur pour notre équipe 2019 des Ballons d’Or de Dijon l’Hebdo.

S’il avait été américain, il serait peut-être aussi célèbre que Bill Gates ou Steve Jobs. Heureusement pour nous, il a préféré la Dijon Valley à la Silicon Valley. François Parry, c’est un nom qui rime avec excellence dans l’univers de l’informatique. Et c’est un doux euphémisme, tellement il rayonne dans cet univers depuis de nombreuses années. L’ancien DJ d’une radio locale – ne rivalisez pas avec lui à un Blind Test, vous seriez sûr de perdre – n’a de cesse de mettre en musique les nouvelles technologies dans la métropole. Et de se mettre au service des autres, comme il l’a prouvé lorsqu’il présidait le club des entrepreneurs CAP Nord, une zone d’activités qui pèse, rappelons-le, 500 entreprises et pas moins de 10 000 emplois. 
Amoureux de l’Ovalie, dirigeant du Stade dijonnais, pour lequel, même dans les périodes difficiles, il ne botte jamais en touche, François Parry a aussi la transmission inscrite dans les gènes. C’est à n’en pas douter la raison pour laquelle il a accepté la présidence de la nouvelle Ecole Supérieure Appliquée au Design et au Digital (ESAD) qui a accueilli sa première promotion à Dijon au mois de septembre dernier. Une école des plus innovantes (comme il se doit) regroupant informatique et design destinée à former localement les futurs acteurs de l’innovation numérique. Avec des formations reconnues par l’Etat de bac + 3 à bac + 5 ainsi qu’une situation privilégiée au centre d’un éco-système de start-up, de PME et de grands groupes excellant dans la création d’objets numériques, cette école s’imposera, n’en doutons pas, comme une véritable référence. Un nouveau parcours d’excellence… pourrait commenter François Parry, golfeur également à ses heures perdues. Avec de nombreuses cordes à son arc, il représente l’une des (très) belles pierres de la Dijon Valley… Laissons donc le mot de la fin à Steve Jobs qui déclarait : « Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition ! » Cela ne vous étonnera pas si l’on vous dit que François Parry a un grand cœur…

Camille Gablo