La Trattoria Roma : la dolce vita dans l’assiette

Pas besoin de faire le tour de France à la recherche du top de la cuisine transalpine : un des endroits où se mitonne le meilleur de la cuisine italienne se trouve à Dijon. Précisément place Emile Zola.

Avec ses nappes champêtres, cuisine ouverte, le portrait de Gina Lolobrigida devant un plat de pâtes, la douzaine de cartes postales qui mettent en avant les charmes de la capitale italienne, et surtout le sourire de Sabrina, la patronne... voilà rapidement présentée, côté déco, la Trattoria qui

ne déparerait pas dans le Trastevere à Rome, ce quartier tout en sinueuses rues pavées, qui conserve une belle authenticité grâce à ses ruelles colorées, ses petits commerces, cafés et... trattorias.

La définition de « trattoria », Sabrina ne laisse le soin à personne d'autre de la donner : « C'est un lieu convivial, un lieu à Rome où l'on peut trouver les vrais plats de la cuisine romaine, des plats avec des racines anciennes, pleins de saveurs et faits d'une main sincère avec des produits frais et du terroir, dans le cadre d'un service familial et d'une simplicité qui pourra vous faire voyager ». Une belle définition qu'elle applique avec soin et goût pour son propre restaurant.

Et s'il fallait désigner un lieu pour « officialiser » une ambassade italienne à Dijon, ce serait cet établissement où se « bousculent » toutes les catégories professionnelles et sociales. Ne manque plus que le drapeau tricolore sur le toit... et bien sûr une repro en miniature de la fontaine de Trevi sur la place du célèbre écrivain dont le père, ne l'oublions pas, était un ingénieur de travaux publics italien.

A peine franchi le seuil, pas de doute. Vous êtes en Italie. Le délicieux accent de Sabrina le confirme. Tout comme le contenu des assiettes aux saveurs bien tranchées qui éblouit les amateurs de ses fulgurances haute goûture. Dans une atmosphère trattoriesque, on s'échauffe les papilles avec une belle assiette d'antipasti que l'on se sert soi-même. Et ensuite, on laisse libre cours à ses envies.

A l'ardoise, par exemple, le plat du jour est à 10,90 € et le choix est large : fettuccine tartufo (toute l'Italie est dans cette assiette), pasta al pesto, penne al arrabiata, coniglio al forno al vino bianco, pollo al forno con peperoni et maialino al forno con patate. Vous ne trouverez volontairement pas la traduction de ces plats... Sabrina vous la fera avec tout le charme de sa langue maternelle.

Côté menu, les classiques s'imposent avec artichaut à la romaine ou grillé (6 €), charcuterie italienne (11,80 €), bruschette (6€), ou encore moules au citron et à la tomate pour les entrées. Pour les plats principaux, on retrouve tout ce qu'on peut commander dans les trattorias romaines, à savoir, entre autres, rigatoni all'Amatriciana (18 €), penne alla vodka (18 €), spaghetti alle vongole (18 €), pasta pomodoro basilico e peperoncino (10,90 €)... Sans oublier le porc au four, pommes de terre (16 €), les tripes sauce tomate à la menthe (19,60 €), la queue de bœuf, sauce tomate et vin (19 €), le faux filet au poivre rose et crème (18 €)... Quant aux desserts, le tiramisu est un véritable péché de gourmandise qui ferait démissionner les gardes suisses du Vatican !

Et pour la soif, les vins coulent naturellement de (bonnes) sources : Montepulciano bio (22 € la bouteille et 4,80 € le verre) pour les rouges, Frascati (20 € et 4,50 €) pour les blancs et Poggio Toscana (18 € et 4,30 €) pour les rosés).

Si on devait résumer La Trattoria Roma de Dijon en une expression de la langue de Dante, ce serait « Mangia bene, ridi spesso, ama molto »...

Jean-Louis Pierre

Trattoria Roma

7 place Emile Zola. Dijon.

03 80 35 00 43