« J’ai rarement connu une ville qui bouge autant culturellement »

Après dix ans de travaux, le musée des Beaux-Arts ré-ouvre vendredi 17 mai 2019 avec un parcours muséographique repensé, des œuvres restaurées et des accès ouverts sur la cité des ducs. A cette occasion, Caroline Jurek, propriétaire et gérante de la boutique d'ameublement et d'objet de décoration  Mahasiah, situé au cœur du centre historique de la métropole, livre ses impressions. 

Ancienne intermittente du spectacle en tant que régisseuse générale, Caroline Jurek a un attrait certain pour la culture au sens large. Native de Bourges, elle a vécu et œuvré dans douze régions de France avant de s’installer définitivement à Dijon il y a quatorze ans. Elle se réjouit de la ré-ouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. « J'ai vécu dans 12 villes et hormis à Paris, j'ai rarement connu une ville qui bouge autant culturellement, notamment avec un accès gratuit aux musées. Nous avons également la chance d'avoir une salle de spectacle comme le Zénith. Je suis ravie de la ré-ouverture du musée car, d'une part, cela signifie la fin des travaux, y compris ceux de piétonnisation du quartier, et d'autre part, pour le flux que cela va engendrer au centre-ville et sur le parcours touristique de la chouette. Un musée étant nettement plus joli et attrayant qu'un centre commercial ! » commente la commerçante.

Située en face de l'emblématique et attractive chouette de Dijon nichée sur l'église Notre Dame, la boutique bénéficie d'ores et déjà d'un fort passage des touristes tout au long de l'année. « De la boulangerie Aux Délices de la Chouette jusqu'à La Maison Millière nous bénéficions déjà du passage des touristes mais c'est encore plus de visibilité qui se dessine pour les commerçants du quartier » précise Caroline.

MAHASIAH

24 Rue de la Chouette, 21000 Dijon.

03 80 50 07 69

http://mahasiah-dijon-fr.placestars.com